Opposé à l’argentin Bagnis, Nadal n’a pas fait dans la dentelle en expédiant le match en trois sets et un tout petit peu plus d’une heure et demie (6/3 6/0 6/3).

Nadal n’a toujours pas perdu un seul set du tournoi et paraît surmotivé pour reconquérir la terre parisienne, qui était autrefois la sienne.