Durant toute la rencontre, l’Equipe de France Espoirs a su dominer l’Islande, leader du groupe de qualification avant le match.

Tolisso capitaine et buteur à deux reprises.

Tolisso capitaine et buteur à deux reprises.

Un numéro 9 muet, des milieux présents !

Les hommes de Pierre Mankowski étaient en danger avant le début du match mais la rencontre a – presque – effacé les doutes qui planaient sur les bleuets. Haller muet, c’est le Lyonnais Corentin Tolisso qui s’est illustré grâce à un doublé sur deux passes décisives du Parisien Adrien Rabiot.

Le duo Rabiot / Tolisso pour l’avenir ?

Muet devant, Haller n’a pas réussi a amélioré son capital but. Heureusement, Corentin Tolisso s’est porté volontaire au rôle de buteur bien aidé par les deux offrandes d’Adrien Rabiot. Alors oui les doutes étaient présents mais ils ont su répondre présent. Les Bleuets s’imposent dans un match qu’ils ont totalement maîtrisé même si le score aurait du être plus sévère. Avec une possession légèrement supérieure (56% – 44%), les Espoirs se sont offert 18 occasions dont 9 cadrées. Après avoir parfaitement mis les Islandais sous pression, ils ont su profiter des erreurs de leur adversaire du soir pour prendre le dessus même s’ils ont souvent bêtement buté sur le portier Islandais Runarsson.

Le point important : La place qualificative.

Désormais 2ème du groupe avec 17 points, la France peut de nouveau espérer une qualification. Devant elle, la Macédoine domine le groupe avec 1 seul point supplémentaire. Néanmoins la qualification n’est pas encore acquise et il faudra assurer contre l’Irlande du Nord dernière du groupe (1 point) le mois prochain (11/10).