Les filles du BC Montbrison, qui n’ont su que mi-juin qu’elles étaient maintenues en LF2 ont enchaîné les matches amicaux afin d’être prêtes pour le début de saison. Et les résultats sont pour le moins très rassurant pour la suite des choses.

En effet, les joueuses de Corinne Benintendi ont débuté leur préparation face aux promues de Roanne. Après un premier quart de temps plutôt égal des deux côtés du terrain, le BCMF a commencé à s’affirmer avant la pause (24-31). Mais les filles de Olivier Hirsch n’ont pas dit leur dernier mot et ont recollé au score à la fin du troisième quart de temps. Les quelques balles perdues et le manque d’adresse côté Roannais ont permis à Montbrison de s’imposer 56-60.

Deux jours plus tard, les montbrisonnaises se rendaient à Villeurbanne. Malgré une première mi-temps maîtrisée par les deux équipes (33-32), Emilie Duvivier et ses coéquipières sont montées en intensité avant de l’emporter 75-62.

Pour leur troisième match amical, elles affrontaient La Tronche, et cette fois à domicile. Dans la continuité des rencontres précédentes, les deux premiers quart de temps ont donné jeux égaux. Mais égales à elles-mêmes, les ligériennes ont finalement remporté leur match 79-57.

Rien de mieux qu’une victoire pour bien démarrer septembre. Malgré un match pas à la hauteur des espérances de tout le monde, le BCMF s’est tout de même imposé, pas forcément avec la manière. Le résultat est là, il reste encore quelques matches pour peaufiner leur jeu. Victoire 43-51 face à la NF1 de Voiron.

Match retour contre Villeurbanne en terrain neutre. Après avoir mal démarrer la rencontre (15-23), les protégées de Corinne Benintendi ont vite su reprendre le dessus sur leurs adversaires. Elles ont même encore mieux terminé qu’au match aller, puisqu’elles se sont imposées de 19 points : 70-51.

Prochainement, le BCMF recevra le Roannais Basket Féminin en match retour demain à 20h00 puis elles accueilleront Charnay à 20h00.

Au terme de 7 matches amicaux, la coach espère bien que son équipe sera prête. En attendant c’est pas trop mal parti.