Elle n’était plus maître de son destin et ce dernier ne lui a pas souri.. Malgré la victoire 3-0, à Belfast, face à l’Irlande du Nord, les Bleuets ne joueront pas l’EURO Espoirs 2017. Elle doit cette désillusion à un manque de réussite malgré son potentiel..

Le grand perdant de la soirée : Pierre Mankowski. Comme annoncé par Le Graet, il ne sera pas prolongé suite en cas d'échec.

Le grand perdant de la soirée : Pierre Mankowski. Comme annoncé par Le Graët, il ne sera pas prolongé suite en cas d’échec.

La règle logique du 6ème et le “non miracle” Écossais.

Une règle spécifique est imposée dans les poules comprenant 6 équipes :  Les matchs face au 6ème des poules comprenant 6 équipes ne sont pas pris en comptes. L’équipe de France ne pouvait donc pas terminer parmi les quatre meilleurs deuxièmes avant cette ultime journée. La seule solution pour la France en cas de victoire à Belfast était de voir l’Ecosse s’imposer face à la Macédoine mais ces derniers l’ont emporté 2-0 à domicile. En parlant de “6ème”, c’est justement la 6ème fois que les Espoirs Français échouent à se qualifier pour l’Euro Espoirs.. Un échec supplémentaire qui va conduire au départ de Pierre Mankowski comme l’avait annoncé Noël Le Graët en cas d’échec pour la qualification des Bleuets.

Décisif dès la 1ère occasion

Servi par le Monégasque Thomas Lemar, Jean-Kévin Augustin s’est illustré d’un magnifique contrôle de la tête avant de s’offrir le 1er but de la rencontre.. sur la 1ère occasion française. Quoi de mieux que de répeter quelque chose si cela fonctionne ? Juste avant la mi-temps Lemar a encore servi le parisien JKA pour le même résultat : un but, un doublé !

Frayeur dans la demi-heure

Entre la 30ème et la 40ème minute, la France s’est fait peur.. Premièrement à la 34ème après que le Monégasque Tiémoué Bakayoko se retrouve victime d’un gros choc aérien dans les airs face à un Nord-Irlandais, longuement resté au sol, il a finalement repris sa place. Malheureusement, à la 38ème, les Bleuets ont perdu Clément Lenglet.. Touché au genou en début de rencontre, il a cédé sa place dans l’axe à Lucas Hernandez.

Seconde période sereine, l’étincelle Dembélé

En seconde période, les Bleuets n’ont pas trop forcé et se sont contentés de conserver leur suprémacie sur le terrain en dominant le dernier du groupe 3. Au milieu, le Lyonnais Corentin Tolisso n’a rien perdu de son rôle de patron.  Notamment à la 62ème minute où, des 20 mètres, il enroule du pied droit mais voit sa tentative échouer sur l’extérieur du poteau. C’est finalement  Moussa Dembélé, lancé en profondeur par Rabiot, qui a parfaitement réalisé un joli crochet lui permettant de se mettre sur son pied droit et de frapper au ras du sol pour tromper Mitchell : 3-0 pour les Bleuets qui quittent la compétition..

La Macédoine s’offre sa première

Le malheur des uns fait le bonheur des autres ! En terminant 1ère du Groupe 3, la Macédoine s’offre une qualification historique puisqu’il s’agit de sa première qualification pour un tournoi majeur.