Malgré une entamme de match de haute volée, qui a permis à l’OL de se faciliter le match, les lyonnais ont joué à se faire peur…

Le match commençait de la plus belle des manières pour les rhodanniens car Maxwel Cornet qui ouvrait le score dès la 3ème minute sur un superbe service de Ferri. Les lillois étaient presque sur le point de craquer une nouvelle fois, seulement l’arbitre se ravisait (à tord) après avoir sifflé un pénalty sur une main nordiste. La fin de la mi temps presageait un mieux pour  les lillois qui se faisaient légèrement plus dangereux notamment par l’intermédiaire De Preville, en jambes ce soir.

Gonalons a été le véritable métronome du milieu lyonnais !

Gonalons a été le véritable métronome du milieu lyonnais !

En seconde période les dogues se retrouvaient rapidement à 10 car Sankharé était exclu à la 55ème minute suite à un second carton jaune reçu après une faute grossière. La suite du match se résumait à un atelier que les spécialistes de football connaissent bien : “l’attaque/défense”. D’un côté les lyonnais dominaient mais ne trouvaient pas la faille, d’un autre des lillois acculés et dangereux que très peu de fois. Il fallut attendre la toute fin de match pour voir un sursaut lillois par l’intermédiaire d’Amadou qui déclenchait une terrible frappe qui s’écrase sur la barre transversale… (89ème), à jouer avec le feu les lyonnais ont failli se brûler !

Certes, les lyonnais gagnent en engrangent des points, mais il en faudra plus face au PSG la semaine prochaine…