La conduite de Max Verstappen ne laisse pas indifférent dans le paddock. Tantôt génie derrière le volant, tantôt un défenseur agressif dû a son passé en karting, il est impossible de ne pas avoir un avis sur le « Flying Dutchman », le hollandais volant. Max Verstappen Toro Rosso F1 RX 4

Qui de mieux que Esteban Ocon pour nous parler de ce rival parfois agaçant. Les deux jeunes pilotes se sont déjà affrontés en piste, la dernière fois, c’était en Formule 3 en 2014.

« On se battait déjà très durement à ce moment là. Les batailles étaient lourdes et intenses. J’étais généralement plus rapide en qualifications et lui en course. »

A la question de savoir si c’était agréable de se battre contre lui, la réponse est limpide : « Non! Pas du tout! C’était vraiment limite, parfois à la limite du dangereux . Au moins nous ne nous sommes jamais accidentés. Vous pouvez donc en conclure que c’était des batailles rugueuses, rugueuses mais juste. »

Ainsi, Esteban Ocon juge Max Verstappen un petit peu plus agressif. « Ce qu’il faut savoir, c’est que je peut être agressif moi aussi quand j’ai besoin de l’être pour assurer un résultat précis, mais ce n’est pas le cas tout le temps. Disons que je réfléchi avant de prendre un risque qui peut s’avérer être agressif. C’est là, la grande différence entre moi et Max« .

Dans ces luttes acharnées, y avait-il de la place pour le respect entre eux ? « Non pas vraiment! Derrière le volant nous nous détestions. En dehors par contre, ça allait.« 

« Je pense néanmoins que nous avons beaucoup mûri depuis. »