La tempête après le rêve. On imaginait l’arrivée en Ligue 2 compliquée, mais celle-ci le fut plus que prévu. Samedi à Toulouse, les Pink Ladies ont une nouvelle occasion de se relever.


Il est loin le temps de la Halle Vacheresse remplie et l’engouement monstrueux des playoffs de Nationale 1. Mais ce temps-là n’est pas si loin que ça. Le Roannais Basket Féminin est en difficulté en Ligue 2. En interne, plusieurs changements ont eu lieu. Un nouveau cycle temporaire démarre. Après la débâcle lors du Derby à Montbrison, le club tente de se restructurer et va profiter de la trêve hivernale pour peaufiner cela.

Sur le terrain, il reste encore un match pour les Pink Ladies ce week-end à Toulouse. L’occasion de passer les fêtes de fin d’année avec un peu plus de légèreté et d’espoir pour 2017. Car rien n’est encore terminé, loin de là. Une victoire dans la Haute-Garonne permettrait aux filles d’Olivier Hirsch de revenir à 2 victoires de son adversaire. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Aux Pink Ladies de faire perdurer cette lueur d’espoir et de reconquérir son public.