Avec plus de 2800 clubs à travers l’Irlande, le Football Gaélique, ou GAA (Gaelic Athletic Association) est de loin le sport le plus populaire du pays. Présentation.

gaelic2

 

Tout d’abord, un peu d’histoire

La naissance du Football Gaélique est difficile à dater précisément mais il semblerait qu’il commença à se populariser vers les années 1500, étant reconnu par l’Etat de Galway en 1527. Bien qu’interdit en 1695 par “The Sunday Observance Act”, décret britannique visant à prévenir certains abus et profanations à l’occasion de la fête du Seigneur (dimanche), le premier match officiellement recensé entre le comté de Louth et celui de Meath date de 1712.

Si jusqu’au début du 19ème siècle, le Football Gaélique est encore peu reconnu, c’est en 1847, date de création de la GAA, que ce sport va prendre une dimension considérable en Irlande. En effet, l’association avait pour but de promouvoir et de relancer les sports traditionnels Irlandais, alors à la recherche d’un second souffle.

Charlestown County, 1945

Charlestown County, Old School

 

Le Football Gaélique va ainsi continuer de grandir, et les premières règles seront institutionnalisées en 1887, par Maurice Davin, le fondateur de la GAA.

 

Les (quelques) règles du Football Gaélique

Les règles de ce sport sont très spéciales, c’est une sorte de mélange entre plusieurs sports tels que le Rugby, le Football, le Basket, et même le Handball.

Les joueurs évoluent à 15 contre 15.

Le contrôle de la balle est très particulier. Pour progresser, il faut faire un dribble (comme au basket, 4 pas, un toe-tap (faire un jongle avec le pied pour se renvoyer le ballon dans la main), 4 pas et ainsi de suite.

Ensuite, il est interdit de ramasser le ballon à la main, il faut soulever la balle à l’aide de ses pieds.

Pour faire une passe, il faut garder ses deux mains en contact avec la balle. Les manchettes sont donc interdites. Au contraire, pour dégager la balle, il faut soit la frapper avec le pied, soit avec la main (mais avec sa paume ou avec son poing cette fois).

Les cages sont en forme de H, similaire au rugby. 1 point est compté pour un tir au‐dessus de la barre transversale, 3pts en dessous de celle‐ci, où un gardien est placé.

Enfin, pour ce qui est des contacts, ils sont moins violents qu’au Rugby puisque le plaquage est interdit. L’épaule contre épaule est cependant autorisé.

gaelic5

Le Football Gaélique aujourd’hui

Pour ce qui est de l’organisation des compétitions, il faut distinguer deux niveaux :

  • Le premier, à l’échelle locale, où des championnats sont organisés entre les différents clubs de chaque Comtés.
  • Le second, et sans doute le plus important, à l’échelle nationale est un grand championnat où chaque équipe représente un Comté (32 au total) où les joueurs sont sélectionnés en fonction de leurs performances en club. A la fin de la compétition, les deux meilleurs équipes disputent une finale dans la mythique antre de Croke Park, devant plus de 80 000 personnes, ainsi que 20 000 000 téléspectateurs dans les 4 coins du monde.

gaelic6

La popularité actuelle de ce sport traditionnel Irlandais est si grande que même les femmes ont leur propre délégation (Ladies Gaelic Football). En effet, pas moins de 1000 clubs de Football Gaélique féminins sont recensés…

gaelic-7

Enfin, fait assez incroyable et rare pour être souligné, tous les joueurs, sans exception, sont des amateurs, et donc ne perçoivent aucunement un revenu de leurs activités sportives. Presque assez dur à croire de nos jours, qu’un sport aussi populaire et médiatisé ne soit pas sous l’emprise et plus encore, dépendant, du business.

Le Football Gaélique, le sport, le vrai. Le Football Gaélique, ou quand la passion dépasse l’amour du pognon. 

gaelic7