Ça y est, Laëtitia est redescendue de son petit nuage et a repris ses marques en France. Toujours des étoiles plein les yeux, elle a bien voulu répondre à nos quelques questions.

  • Tu es arrivée au RBF en début de saison, la trêve de Noël arrive bientôt. Tu t’es bien adaptée ici ?

Laëtitia Guapo : “Oui je me suis bien adaptée la ville et les gens sont conviviaux, j’ai pas trop le temps de m’ennuyer entre les cours les entraînements et les matchs les week-end.”

  • Que penses-tu de ton début de saison en rose ?

L.G. : “Début de saison difficile avec des victoires qu’on compte sur les doigts d’une main et encore… En défense on déroule bien mais en attaque on a vraiment du mal on doute beaucoup et encore plus quand tout ne tourne pas rond… Donc c’est sur que c’est difficile mais je suis sûre qu’on peut y arriver, je crois en nous ! Personnellement je me mets beaucoup la pression et c’est assez négatif pour moi, je me stress trop, me prends la tête et ça se voit dans mon jeu, mes proches me le dise. Je peux faire beaucoup mieux, à moi de moins me stresser et me décoincer, ça m’aidera à moins perdre de balles et à être plus juste et constante dans mon jeu.”

  • Quels sont tes objectifs pour la deuxième partie de saison ?

L.G. : “Pour la deuxième partie de la saison je voudrais apporter beaucoup plus à l’équipe notamment en attaque je pense qu’on a besoin de mes points. Que je perde moins de balles et que je sois aussi plus agressive en défense, gagner plus de balles. De plus collectivement, il faut qu’on continue à connaître les points forts et faibles de chaque joueuse pour arriver à mieux jouer ensemble et surtout plus sereinement.”

  • En parallèle du basket tu es encore en cours, en STAPS. Tu arrives à gérer ? C’est pas trop compliqué d’allier les deux quand il y a 1h de route ?

L.G. : “Un peu de fatigue avec les allers retours j’ai jamais réussis à mettre moins d’une heure je mets d’ailleurs plus souvent 1h15/20 avec les bouchons, c’est du temps perdu où je ne peux pas me reposer ou réviser. Et surtout ça fait mal au porte monnaie. Mais bon normalement le deuxième semestre sera un peu moins dur parce que je suis en stage le jeudi et vendredi au collège Jean de la fontaine depuis le 1 er décembre jusqu’en mai donc 2 allers retours de moins c’est pas négligeable. J’ai eu un peu de mal à travailler le soir je rentrais après l’entraînement, mangeais et allais dormir pour me relever à 5:45 le lendemain du coup j’ai pris du retard et j’en paye les conséquences en ce moment veille de partiels… J’essaierai de mieux m’organiser le prochain semestre.”

  • Justement, le fait d’être encore à la fac t’a permis d’être sélectionnée en Equipe de France Universitaire de 3×3. Comment tu as réagis à l’annonce de cette nouvelle ?

L.G. : “J’étais vraiment super contente je ne pensais pas du tout être appelée on m’en avait vaguement parlé aux finales du championnat de France universitaire de 5×5 en juin dernier. C’était vraiment une expérience à laquelle je voulais participer et je suis vraiment reconnaissante envers mes coachs et le club de m’avoir permis de participer à cette expérience en Chine.”

  • Et pour couronner le tout, tu finis championne du monde de 3×3 avec cette même équipe. Qu’est-ce que tu ressens aujourd’hui ?

L.G. : “Oui championne du monde… Je pense que je ne réalise pas encore, on partait vraiment de rien on ne se connaissait pas du tout avec les filles on a fait quelques entraînements ensemble et on n’a jamais cessé de progresser pendant les entraînements et les premiers matchs pour retrouver une équipe qu’on a perdu, en match de poule, en finale. On a vraiment pu voir les progrès qu’on a pu faire tout au long de cette aventure c’est génial ! J’ai passé une semaine hors norme a l’autre bout du monde avec des filles géniales, des gars géniaux et un staff d’enfer !! Cette aventure restera gravée à jamais !!”

  • Equipe de France universitaire…pourquoi pas une sélection en Equipe de France tout court ?

L.G. : “Je ne sais pas trop quoi répondre haha ! Pas d’équipe De France tout court parce que je n’ai pas le niveau tout simplement”

  • Revenons-en au RBF, samedi un match important à Montbrison…le DERBY. Comment appréhendes-tu ce match ?

L.G. : “Ce week-end le derby contre Montbrison il faut qu’on aborde ce match comme tous les autres sans se mettre une pression supplémentaire, elles ne sont pas très bien elles n’ont plus et arrivent aussi d’une lourde défaite comme nous. Il faut que nous ayons confiance en nous. L’équipe qui gagnera sera l’équipe qui aura le plus envie, qui se battra le plus, se jettera sur tous les ballons, aura les dents qui rayent le plancher comme dirait le coach et surtout il faudra qu’on se concentre sur les détails, les petits détails qui nous mettent à mal pour le moment : les pertes de balle les rebonds offensifs des autres équipes, ce sont des choses que nous pouvons maîtriser et nous devons les maîtriser pour dérouler notre jeu sereinement et maîtriser la partie. Les détails, la confiance et l’envie seront les clés de ce match.”