En cette fin d’année 2016 , Parlons Sports revient sur les meilleurs matchs (ATP) de la saison. Aujourd’hui , nous vous présentons la deuxième partie de ce top 20 ( de 10 à 6 ) 

10- Pouille-Nadal (6-1 ; 2-6 ; 6-4 ; 3-6 ; 7-6 ) : L’exploit (Us Open) – Huitième de finale 

4h07 a été le temps d’un match stratosphérique qui restera à jamais gravé dans la mémoire de Lucas Pouille. Lors de ce 8ème de finale , on est dans un cas de figure où Nadal est le grandissime favori. Les deux premiers sets sont à sens unique , le premier largement pour Lucas Pouille et le deuxième largement pour Rafael Nadal. Plein de sang froid , le Français réussi a accrocher la troisième manche mais ce n’est pas Nadal qui va craquer mentalement. L’Espagnol revient à 2 sets partout pour jouer une dernière manche décisive. Nadal fait le break le premier mais Pouille ne se laisse pas faire et revient dans le match pour jouer un tie-break décisif. Il se procure 3 balles de matchs que le nonuple vainqueur de Roland Garros va sauver avec talent. La 4ème sera la bonne et Lucas Pouille bat l’homme aux 14 tournois du Grand Chelem pour la 1ère fois de sa carrière et pour rejoindre les quarts de finale. Agressif tout le long du match , Pouille a montré que mentalement il était un vrai client. Il a fini le match avec.. 59 coups gagnants.

9- Nishikori-Murray (1-6 ; 6-4 ; 4-6 ; 6-1 ; 7-5 ) : Jusqu’au bout ( Us Open ) – Quart de finale 

Voilà un match qui restera définitivement gravé dans la carrière de Kei Nishikori. En absence de victoire contre les top joueurs ( 12 défaites de suite contre les 2 premiers mondiaux ) , le Japonnais a fait preuve d’une concentration de champion pour venir à bout du « Joueur de l’été » , en 4h01 , à savoir Andy Murray. La première partie du match est largement en faveur du récent vainqueur de Wimbledon puisqu’il gagne le premier set 6-1 avant de breaker à 3-2 dans le second. Puis vient la pluie qui interrompt le match. Après la courte interruption , Nishikori revient changé , avec plus d’envie.Il fait moins de fautes directes et son adversaire se déconcentre : deuxième manche 6-4. La troisième manche sera un enchainement de « Break-Debreak » avant que Murray finisse enfin le travail pour mener 2 sets à 1. Les deux joueurs sont très agressif en retour et plus particulièrement Nishikori. Le début de la 4ème manche part sur de bonnes bases pour Murray qui se procure une balle de break à 1-1.. mais à ce moment là apparaît le fameux « coup de gong ». L’arbitre arrête le point et cela agace Murray qui sort totalement de son match et qui encaisse 7 jeux consécutifs. Nishikori mène alors 2-0 dans la cinquième manche avant de laisser le Britannique revenir à 4-4. Agressif en retour face à un numéro 2 mondial toujours en colère , le Japonnais fait à nouveau le break et remporte ce match complètement fou.

8- Djokovic-Federer (6-1 ; 6-2 ; 3-6 ; 6-3) : Trop fort ( Open d’Australie ) – Demi-finale

22-22 avant ce match entre les deux hommes. 45ème affrontement. Le seul de la saison 2016. Pendant les deux premiers sets , Djokovic est seul au monde. Il est intraitable sur les retours de services et ne commet que très peu de fautes directes. Le niveau du Serbe tutoie l’excellence face à un adversaire qui ne trouve pas de solutions… Puis vient le troisième set et le réveil de « Roger » , les deux joueurs se retrouvent à un très haut niveau et on a le droit à un troisième set d’exception. Malgré ce sursaut , le Suisse ne résistera pas à la machine Serbe dans le 4ème set qui break sur sa première occasion. Djokovic bat donc Federer pour la 23 ème fois de sa carrière pour jouer une nouvelle fois la finale de l’Open d’Australie. Une confrontation Djokovic-Federer reste toujours un match à part , ce dernier aura été brillant lors des deux derniers sets.

7-Del Potro – Nadal (5-7 ; 6-4 ; 7-6 ) : Héroïque (Jeux Olympiques) – Demi-finale 

Gigantesque! Voilà le mot qui peut décrire la semaine de Del Potro lors de ces jeux olympiques. Après avoir battu Novak Djokovic au premier tour , l’Argentin enchaîne avec Rafel Nadal en demi-finale. Dans un combat de 3h , l’Argentin vient à bout d’un très bon Nadal. Après deux sets très serré , c’est fort logiquement que les deux hommes se retrouvent pour jouer une manche décisive. Le futur vainqueur de ce match fait le break en premier à 4-3 avant de céder son service à 5-4. C’est dans un tie-break qui ne pouvait être plus émotif que Juan Martin Del Potro a conclu ce match sur sa deuxième balle de match. Ce match très serré aura été des plus intéressant , le retour de Del Potro au premier plan a été un feuilleton majeur de notre été.

6- Wawrinka – Djokovic (6-7 ; 6-4 ; 7-5 ; 6-3 ) : Monsieur 3/3 ( Us Open ) – Finale 

Bis répétita. Troisième finale de Grand Chelem et troisième victoire pour Stan Wawrinka. La deuxième face à Novak Djokovic après sa victoire à Paris en 2015. Mentalement Wawrinka est un ogre. Dans le premier set , Djokovic maîtrise son tennis de belle manière en se procurant 2 balles de set à 5 jeux à 2. Les deux sont ratées et il faudra batailler jusqu’au tie-break pour conclure ce set pour le Serbe ( 7-1 ). Dans les deuxième et troisième manches , Wawrinka aura besoin de deux breaks à chaque fois pour parvenir à conclure le set. Sur ses premiers breaks , à chaque fois le Serbe était en mesure de revenir mais après un nouveau break , le Suisse a pu finir le travail pour remporter ces deux manches et mener 2 sets à 1. A l’entame du 4ème set , qui sera le dernier de ce tournoi , Novak Djokovic semble très diminué physiquement et le vainqueur de Roland Garros 2016 fait appel 2 fois au kiné. Malgré ça Wawrinka parvient à mener 3 jeux à 0 pour ne plus céder jusqu’à la fin et remporter son premier Us Open… Son troisième tournoi du Grand Chelem. Mentalement Wawrinka aura vraiment fait la différence ( il aura sauvé 14 balles de break sur 17 et aura remporté 6 balles de break sur 10 ). Ce match aura été indécis jusqu’au bout ce qui en fait une très belle finale de Grand Chelem.