Troisième étape de notre tour des présentations des monoplaces de la saison 2017. Aujourd’hui, c’est Renault qui donnait rendez-vous à la presse pour présenter sa voiture. 


Renault a organisé une conférence de presse en grande pompe au musée d’horticulture de Londres en présence de ses pilotes, Nico Hulkenberg et Jolyon Palmer, de toute l’équipe technique et des partenaires. Alain Prost était présent. Il aura un rôle de conseiller spécial.

L’écurie a vu ses ambitions à la hausse. Elle souhaite viser le top cinq au classement général après une année de transition en 2016 ou elle a hérité du châssis de la Lotus de 2015 qui n’a pas évolué. Il n’ont pas eu le temps de concevoir une nouvelle voiture sans compter le fait que l’écurie a du éponger pas mal de dettes. Elle a conclu sa saison à la 9ème place. Cette année, c’est la première Renault construite à 100% à Enstone.

Cette conception rend Jerome Stoll, président de Renault Sport Racing optimiste : “L’objectif est très simple : puisque nous avons pour la première fois une voiture que nous avons développée, nous voulons être cinquièmes au championnat. Nous avons l’équipe, les pilotes, les partenaires et une organisation qui est désormais gérée sous le leadership de Cyril [Abiteboul] et de Bob Bell, donc honnêtement, je dirais que nous avons soif de podiums et soif de succès”

Pour la couleur, Renault a fait le mix entre le lancement de la RS 16 noire et l’arrivée du jaune intégral en cours de saison précédente. Le mélange est bien réussi et assez convainquant. Pour l’intérieur, Renault a fait progresser son moteur avec un système de récupération d’énergie de nouvelle génération. Si le châssis progresse, l’ensemble pourrait être assez surprenant.