Battus amèrement par 3 buts de Zlatan Ibrahimovic au match aller, les Verts avaient à cœur de réaliser un exploit, à domicile, dans un Chaudron plus que bouillant pour l’occasion !


Les hommes de Christophe Galtier n’avaient donc plus rien à perdre au moment du coup d’envoi et les Verts ont démarré les premières minutes comme à Old Trafford.

Malheureusement, Manchester United n’est pas n’importe quelle équipe et c’est le duo Juan Mata / Henrikh Mkhitaryan qui a apporté aux Red Devils un peu plus qu’une qualification (17e). Sur un centre millimétré de l’Espagnol, l’Arménien coupe parfaitement la trajectoire et trompe Stéphane Ruffier et Loïc Perrin au passage.

L’ASSE est en difficulté sur sa pelouse et United aurait pu, par deux occasions, aggraver le score. Dans un premier temps, Perrin sauve de la tête un centre de Mata mais le ballon rebondit sur Pajot obligeant le portier stéphanois à sortir une belle parade. Dans un second temps, sur une interception de balle de Paul Pogba, l’international français lance Zlatan qui se retrouve seul face à Ruffier mais l’arbitre de touche signale la position de hors jeu du géant suédois.

Les Verts n’y arrivent pas dans cette première mi-temps où la plupart des passes terminent dans les pieds des mancuniens et seul le latéral droit Kévin Malcuit apporte du réconfort à des stéphanois assommés depuis le but de Mkhitaryan qui est sorti sur blessure, laissant sa place au jeune Marcus Rashford (25e). Il aura fallu attendre la 38e pour voir une sérieuse occasion s’offrir à l’ASSE. Abandonné au marquage, le capitaine Loïc Perrin s’offre une tête sur un coup-franc de Jordan Veretout mais la tête n’est pas suffisamment croisée pour inquiéter Sergio Roméro qui récupère le ballon. Le portier mancunien s’est ensuite imposé face à Kevin Monnet-Paquet qui avait presque effacé Eric Bailly sur une ouverture d’Henry Saivet.

Séduisant au match aller malgré la sévère défaite, les Verts n’affichent pas vraiment le même visage alors que le Chaudron reste solidaire et continue à pousser ses joueurs..

Présent en tribune, l’ambassadeur à vie de l’ASSE Michel Platini, aurait peut être du rentrer sur le terrain afin d’aider les Verts !

Dans la deuxième mi-temps, Galtier prend la décision de sortir Henry Saivet (53e), presque transparent depuis le début du match et auteur de nombreuses pertes de balle, pour lancer la recrue Jorginho. L’ASSE continue de tourner en rond sans réellement trouver de solution. Les prises de risques sont rares mais Romain Hamouma est victime d’une faute à l’entrée de la surface et s’offre une belle occasion qui ne donnera rien puisque le stéphanois glisse sur son coup-franc.. Victime du manque d’action offensive de son équipe, le serial buteur des Verts Robert Beric sort et laisse sa place à Nolan Roux (59e). Mourinho quant à lui faire sortir Carrick pour l’entrée du champion du monde en titre Bastien Schweinsteiger.

Mais l’arbitre “donne sa chance” à l’ASSE dans la rencontre.. Coupable de deux fautes coup sur coup, Eric Bailly le défenseur ivoirien de Manchester United est exclu (63e) poussant Mourinho à remplacer immédiatement Juan Mata par l’Argentin Marcus Rojo. Réponse de Galtier qui fait sortir l’électrique Jordan Veretout pour Fabien Lemoine.

Alors qu’en tribunes les presque 42 000 spectateurs de la rencontre continuent de donner de la voix, sur le terrain, on assiste à une palette copie de la première mi-temps. Les stéphanois continuent de buter sur le bloc defensif mis en place par José Mourinho malgré leur supériorité numérique et les frappes non cadrées évoluent comme les pertes de balle. Depuis l’expulsion d’Eric Bailly, les mancuniens n’ont jamais été dépassé par des stéphanois moins explosifs sur le terrain qu’en tribune.

L’ASSE termine donc une nouvelle aventure européenne sur une double défaite (3-0 / 0-1) face à Manchester United. Une affiche qui avait fait rêver le peuple vert mais qui n’aura pas donné lieu à un exploit que ce soit au match aller à Old Trafford ou au match retour à Geoffroy Guichard.