Ferrari se veut tous le jours un peu plus impressionnante. Sebastian Vettel a réalisé le meilleur temps du jour en 1:19:024 soit trois dixièmes de mieux que Bottas la semaine dernière et avec un total de 156 tours. 


Cette Ferrari est remarquable. Elle fonctionne vraiment bien. Cela fait désormais plusieurs jours que Ferrari tient cette forme, ce qui au final n’est pas anecdotique. Bottas n’est pas tout à fait à l’aise :

“Je pense que c’est difficile à dire. Nous ne sommes véritablement pas confiants quant au fait d’être devant. Nous ne sommes pas du tout… détendus ou dans une situation confortable. Je pense que nous sentons que les autres équipes ont fait de bons progrès pendant l’hiver, je pense que Ferrari est très forte”. 

Lewis Hamilton y va aussi de son commentaire et pense que Ferrari est vraiment en situation de force. Selon le Britannique, Ferrari est un sérieux client :

“Je pense que Ferrari bluffe et qu’ils sont beaucoup plus rapides qu’ils ne le montrent”, avance le triple Champion du monde. “Ils étaient très proches de nous. C’est difficile, pour le moment, de dire exactement qui est le plus rapide. Mais ils sont très proches, si ce n’est plus rapides”.

Ces résultats de Ferrari, combinés à quelques imperfections du côté du clan à l’étoile ne mettent pas Niki Lauda en joie :

Personnellement, je ne suis pas totalement heureux. Nous avons essayé quelques nouveautés qui n’ont pas fonctionné comme elles l’auraient dû. C’est pourquoi nous devons les tester à nouveau demain.

Nous devons apporter d’autres changements sur notre voiture afin de la rendre la plus performance possible, mais je suis sûr que nous pouvons résoudre ces problèmes avant Melbourne.

Les fans pourraient-ils y gagner au change Niki ?

Je pense que Ferrari, Mercedes et Red Bull sont proches les unes des autres, il y a peut-être deux ou trois dixièmes entre nous. Le peloton est donc plus compact, ce qui est une excellente nouvelle pour les fans.

La lutte finale va commencer à partir du 26 mars prochain. Cela nous amène à Red Bull qui a connu une journée difficile. Il est très difficile de connaître leur niveau de performances. Jusque ici, ils ont toujours parus être en retrait par rapport à Mercedes et Red Bull. Renault a connu des problèmes de fiabilité qui ont un peu contrecarré les plans de Red Bull, mais en terme de réglages du châssis et d’aérodynamique, la sérénité n’est pas au rendez-vous. Avec un sixième temps comme meilleure référence, Ricciardo reconnaît à demi-mots que Red Bull n’est pas encore au rendez-vous :

“Nous faisons de bons progrès depuis le début des tests à Barcelone, mais nous nous sommes emmêlé les pinceaux aujourd’hui. Quelque chose n’a pas fonctionné dans les réglages que nous avions choisis. Nous n’étions clairement pas rapides ce jeudi, et j’espère que c’était plutôt un coup de bluff de notre part !”

La performance n’est tout de même pas à négliger. Ricciardo accuse un retard de +1.8s mais il a réalisé son meilleur tour en pneus tendres quand Vettel et Hamilton ont utilisé le composé ultra-tendre, celui qui offre le plus d’adhérence et une meilleure vitesse.

Derrière, la lecture des résultats est encore plus difficile. Force India est très intéressante. Esteban Ocon a pu connaitre une dernière journée parfaite avant Melbourne. Il est crédité du troisième temps de la journée à +1.1s avec les ultra-tendres et avec 137 tours à son compteur. Le Normand est ravi :

“C’était une excellente journée. Nous avons déroulé notre programme, 137 tours. C’était une très bonne journée dans l’ensemble, nous avons constamment amélioré la voiture, et nous tirons un bilan positif de cette journée.” 

“Il y a un gain en confiance avec la voiture. On l’a plus en main, on sait ce qu’elle va faire, on peut plus la prédire. C’est important de se sentir bien dans la voiture pour pouvoir bien pousser et ne pas faire d’erreur.”

Pour Renault et McLaren en revanche, les difficultés seront difficiles à gommer. Pour Renault, le nouvel ERS, le système de récupération d’énergie de nouvelle génération tant vanté est à l’origine de l’immobilisation de la RS17. Des correctifs sont en route, mais sera-ce suffisant ? Idéalement oui d’après Rémi Taffin, directeur technique moteur :

“Nous avions vu des problèmes similaires lors du développement sur les bancs, mais cela s’est amplifié en piste. Des correctifs sont déjà en route et nous espérons les mettre en place à Melbourne pour atteindre le niveau requis de fiabilité”. 

Quant à Honda, impossible de ne pas en parler. Le motoriste continu d’écumer toutes les pannes possibles et inimaginables. Après le réservoir d’huile, le déploiement de l’énergie électrique, c’est aujourd’hui des problèmes électriques qui ont gêné la progression de la MCL32 de Vandoorne. C’est à se demander si Honda est vraiment prêt et en capacité de disputer une compétition automobile au plus haut niveau. Ce retour annoncé en 2013, effectif en 2015 n’était-il pas prématuré ? Les pilotes ne peuvent pas juger du vrai niveau de la voiture vu qu’elle n’est jamais à pleine puissance assez longtemps. A ce rythme, ils ne finiront pas les courses.

Classement :

Pos Pilote Équipe Temps Tours Pneu
1 Vettel Ferrari 1:19.024 156 US
2 Hamilton Mercedes 1:19.352 52 US
3 Ocon Force India 1:20.161 137 US
4 Kvyat Toro Rosso 1:20.416 94 SS
5 Magnussen Haas 1:20.504 119 US
6 Ricciardo Red Bull 1:20.824 128 S
7 Vandoorne McLaren 1:21.348 48 US
8 Bottas Mercedes 1:21.819 95 S
9 Wehrlein Sauber 1:22.347 44 US
10 Palmer Renault 1:22.418 53 S
11 Ericsson Sauber 1:23.330 88 S
12 Massa Williams 1:24.443 80 M
13 Stroll Williams 1:24.863 85 S