Rendez vous en Côte-d’Or pour la 30eme journée de LIGUE 1 entre l’AS Saint-Étienne et le Dijon FCO. Après le match nul à domicile face à Metz, les Verts se devait de réagir face une équipe qui lutte pour son maintien.


Une première mi-temps assez tendue entre les deux équipes qui aurait pu s’achever sur un autre résultat que 0-0 malheureusement les mauvais choix offensifs et le très bon travail d’Adam Lang côté Dijonnais et de Kévin Théophile-Catherine côté Stéphanois ferme complètement la rencontre.

La plus grosse occasion est au passage venu de Dijon, sur un centre de Florent Balmont : Pourtant irréprochable dans les duels aériens, le capitaine des Verts Loïc Perrin a été surpris par Tavares mais le ballon a fini sur le 2nd poteau d’un Stéphane Ruffier battu à la demi-heure de jeu.

Alors qu’il aurait pu déclencher l’ouverture du score, c’est bien Balmont qui ne retournera pas sur la pelouse, remplacé par Marvin Martin à la pause. La deuxième mi-temps démarre comme une pâle copie de la première.. Une succession d’erreur dans les transmissions et les choix qui ne donne pas d’autres envies que de changer de chaîne en attendant la grosse rencontre de ce soir entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais.

Touché après un contact avec Diony, Loïc Perrin cède sa place à l’international Suisse Léo Lacroix à l’heure de jeu. Et Galtier offre une nouvelle fois sa chance à Benjamin Corgnet qui remplace Saivet. Côté dijonnais, Sammaritano sort pour Marié.

Et c’est finalement Jordan Veretout qui vient délivrer les Verts d’un petit pointu du pied gauche après une sacré course en solitaire face à une défense passive de Dijon. Sans être géniaux, les hommes de Galtier sont devant (0-1, 78e).

À moins de 10 minutes du coup de sifflet final, Fabien Lemoine remplace Robert Beric et Fouad Chafik cède sa place à Romain Amalfitano. Et elles semblent longues pour les Verts ces dernières minutes car Dijon pousse et se bat pour arracher ne serait-ce qu’un point dans cette rencontre où ils auraient sûrement mérités plus.

Malheureusement pour Dijon, Saint-Étienne se devait de se réveiller et s’est imposé dans la douleur. Retour dans le Forez avec les 3 points qui ne permettent pas d’arracher des places au classement mais qui redonnent un léger espoir pour la course à l’Europe. L’essentiel c’est les 3 points mais l’ASSE devient au passage la 3eme équipe à atteindre les 1000 victoires dans l’Élite après l’Olympique de Marseille et les Girondins de Bordeaux.