L’épreuve de philo au bac approche à grands pas, et il y a une infime chance pour que le sujet « Qu’est-ce qui rend le sport beau ? » tombe. Néanmoins, ne négligeons pas cette probabilité. La réponse à cette problématique est évidente : les gestes techniques. Ces actions inattendues, ces coups sortis tout droit d’un autre monde. Le Temps Additionnel revient cette semaine sur tous ces gestes qui nous font vibrer, et dont on ne se lasse pas de regarder.

On commence doucement avec un grand classique du handball : la roucoulette. Ce geste consiste à enrouler la balle pour tromper le gardien. Redoutable et très efficace, elle nécessite de la part du tireur une parfaite maîtrise de son poignet. En effet, c’est ce dernier qui va donner l’effet de rotation à la balle. Au moment du tir, la trajectoire de la balle ne finit pas dans les filets et c’est lors du rebond que la direction va se corriger. Vous n’avez rien compris ou vous faites semblant de comprendre ? Vous allez vite saisir de quoi il s’agit en visionnant ce petit best-of des roucoulettes lors du dernier mondial de handball en France.

Direction les Etats-Unis pour notre second geste technique. Outre le lancer de nains, l’Amérique est connue pour le basketball. Créé par un professeur souhaitant distraire ses élèves, le basket est à l’origine une partie opposant des enfants ayant pour but de lancer une balle dans une poubelle en hauteur. Quelques décennies et rebonds plus tard, le niveau de jeu s’est élevé pour nous montrer des actions hors du commun. On a hésité à vous mettre le dunk, mais on l’a jugé pas assez violent pour être montré. Notre choix a donc porté sur le alley-oop, une espèce de « super dunk ». Concrètement, un joueur fait une passe en hauteur à niveau de panier à son camarade. Ce dernier doit alors rentrer dans le ballon dans le panier, et le alley-oop est totalement réussi si le joueur explose le panneau de toutes ses forces. En bref, c’est technique, ça peut être brutal, c’est tout ce qu’on aime !

Mais que fait Yannick Nyanga, le rugbyman français, par terre ? Crampe ou petit somme ? Que nenni, comme dirait mon ami latin ! Il a juste fait la connaissance d’une cathédrale. Attention, il n’est pas question de Chartres ou de Reims, mais d’un terme utilisé dans le monde de l’ovalie. On vous l’accorde, il ne s’agit pas vraiment d’un « geste technique ». Ca se situerait plutôt entre le retournement de crêpe et une prise de catch. On vous laisse déguster les images…

Le prochain geste est connu de tous. Traumatisme des gardiens, fantasme des buteurs. Il s’agit bien évidemment de la panenka. En gros, le tireur s’élance en feintant une frappe sur un côté pour finalement effleurer le ballon afin de tirer délicatement au milieu. Au niveau du spectateur, l’effet est garanti avec un sentiment de crise cardiaque au moment où il comprend que le tireur tente ce geste très risqué. Il parait donc insensé de le tenter en finale de coupe du monde, pour le dernier match de votre carrière (coucou ZZ). Vous l’aurez compris, c’est comme au poker : une histoire de bluff. Par contre, n’en faites jamais sur Fifa : c’est cramé à 100 km à la ronde.

Un gardien de foot qui se prend un lob, c’est un peu la honte. Alors imaginez un joueur de tennis, c’est encore pire ! Et le roi du lob, c’est évidemment le petit suisse Roger Federer. Le plus impressionnant dans l’histoire, c’est que le lob est systématique tenté en position de défense, lorsque c’est la seule issue possible et qu’on est dos au mur. Que ce soit sur herbe, terre ou mer, Roger les réussit tous !

Notre dernier sujet mérite toute votre attention. Il ne s’agit pas vraiment d’un “geste technique” même s’il nécessite énormément de concentration et de maîtrise du corps. Il ne s’agit pas du tacle par derrière, mais du swing. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas la force du bras qui donne de la vitesse à la balle, mais toute l’impulsion du corps. Les bras ne font que suivre le mouvement des hanches (c’est bien ça Henri ?), ce qui donne un geste de pureté extrême.

En conclusion, le sport est beau. Mais il devient magnifique lorsqu’il est éclairé par des gestes de génie. Est-ce que tous les gestes techniques ont été inventés ? Telle est la question… (Ca c’est un exemple d’ouverture pour tous les futurs bacheliers… Bonne chance à tous !)