Auteurs d’un match exceptionnel face aux Etats-Unis, Stephen Boyer et les siens le savaient. Il va falloir remporter au moins deux sets afin de rejoindre pour la troisième année consécutive les demi-finales.

Lors de la première manche, les français ont eu du mal à rentrer dans le match face à des serbes qui semblaient bien en place. Mais cela aura été de courte durée puisque Stephen Boyen et les siens ont très vite pris le dessus pour venir s’imposer et n’être qu’à un set du dernier carré au Brésil (25-21).

CP: FIVB

Le second set, aura été largement à l’avantage des français qui ont apporté précision et beaucoup de pression sur l’adversaire à l’image des aces et du block français. Mal en point, l’entraîneur serbe enchaîne les changements pour tenter de stopper l’hémorragie que connait son équipe. Tenante du titre, la Serbie voit la France dérouler son beau jeu, et s’offrir cinq balles de match. Les serbes vont réussir à en sauver une, mais la seconde sera la bonne et la France obtient donc son billet pour la suite de la compétition, et viens éliminer la Serbie, tenante du titre (25-20).

Pression relâchée, les français dans le troisième set, vont baisser d’intensité tandis que les serbes vont eux augmenté le niveau de jeu venant contraindre Laurent Tillie a procéder à des changements afin de faire souffler ses joueurs majeurs. Malgré l’élimination, les serbes vont continuer de dérouler du beau jeu, face à une équipe de France peu inspirée et qui va commettre de nombreuses erreurs. Et c’est sur une dernière erreur française, que la Serbie revient dans la rencontre (17-25).

CP: FIVB

Dans la quatrième manche, les Français restent au coude à coude avec les serbes, même si ces derniers semblent encore être plus performants que les français. Mais Kévin Le Roux et les siens se doivent de ne pas laisser partir trop de points pour obtenir la première place de ce groupe. Laurent Tillie prend un temps-mort afin de calmer l’armada serbe, mais rien n’est fait, la France semble assommée par la Serbie. Alors que les protégées de Laurent Tillie ne trouvent plus les solutions, le coach français décide d’aligner à nouveau son six habituel. Mais rien n’y fait, la Serbie arrache le tie-break, ce qui n’avantage pas les Bleus pour le dernier carré (18-25)

Et dans ce tie-break les français doivent se reprendre et donner le ton dès le début de set. Mais les deux équipes vont se rendre coups pour coups. Mais Ngapeth semble prendre le set à son avantage en s’exprimant de la plus belle des manières. Les français semblent mieux en place et viennent à leur tour, poser des problèmes aux serbes. C’est désormais la Serbie qui commet des fautes et laisse filer les français (10-6). Ces derniers s’offrent quatre balles de match pour la première place du groupe, mais la première est écarté par la Serbie. Les bleus affronteront le Canada puisqu’ils s’imposent 15-11.

 


Pour suivre l’actualité du volley-ball: 100% volley-ball français