On s’y attendait, après le forfait d’Andy Murray pour le tournoi de Cincinnati, Roger Federer ou Rafael Nadal allaient reprendre la tête du classement ATP. Après l’élimination précoce de Nadal à Montréal contre Shapovalov, le trône semblait se diriger vers le Suisse… Mais au tennis, tout va vite! 


C’est donc officiel, absent de la première place mondiale depuis le 6 juillet 2014 et la prise de pouvoir de Novak Djokovic, Rafael Nadal redevient leader de l’ATP. En effet, l’Espagnol profite du forfait d’Andy Murray mais aussi de celui de Roger Federer. Diminué lors de la finale de Montréal hier soir, l’homme aux 19 tournois du Grand Chelem ne s’est pas trouvé en mesure d’enchaîner avec le Masters 1000 de Cincinnati. Voulant être au top pour l’Us Open, le Suisse a préféré prendre la décision la plus “safe”. Conséquence, son rival Nadal redevient maître avant même de jouer le tournoi. L’Espagnol entamera donc l’Us Open comme tête de série numéro un.