Le dernier tournoi du Grand Chelem de l’année approche à grands pas. Lundi, à New York, 128 joueurs vont se battre pour le titre. A un jour du tant attendu tirage au sort, voici une petite présentation de ce que pourrait être cet Us Open version 2017.


Le tournoi New Yorkais va accueillir l’ATP avec un nouveau leader. L’Espagnol Rafael Nadal va jouer son premier tournoi en temps que numéro un mondial depuis Wimbledon 2014.

Le favori : Actuellement, il est difficile de mettre un nom sur un réel favori. Il y a quelques semaines, Federer et Nadal semblaient les deux prétendants logique pour ce tournoi mais les récents événements de Montréal et Cincinnati nous font un peu douter. En effet, lors du tournoi de Montréal, le Suisse s’est montré (légèrement) gêné au niveau du dos, notamment lors de la finale. Son forfait à Cincinnati n’a fait que prouver cette gêne. Incapable de savoir si il est totalement rétabli, il est compliqué d’analyser les chances de Federer sur cet Us Open.

Du côté de Nadal, ses performances lors des deux derniers Masters 1000 n’ont pas tellement rassuré. Battu par Shapovalov à Montréal puis par Kyrgios à Cincinnati, l’actuel leader du classement ATP semblait quelques peu fatigué mais aussi un peu perdu dans son tennis. En manque de puissance et de résultats sur dur depuis maintenant trois ans (Dernier titre à Doha en 2014), Nadal a la volonté de se rattraper à New York.. En sera t-il capable?

Néanmoins, la forme affichée par Federer et Nadal depuis le début de saison nous font penser que ceux sont eux les favoris. Numéro un et deux à la race, les deux hommes ont raflé tous les Grands Chelem de l’année 2017. Le Suisse ambitionne d’aller chercher un 20ème titre du Grand Chelem (Rien que ça!) quand Nadal a pour but de conforter sa place de numéro un mondial en espérant bien évidemment gagner une troisième fois le tournoi américain.

L’outsider numéro un : L’homme en forme lors de ce mois d’août n’est autre que Alexander Zverev. Vainqueur de Washington et de Montréal, le jeune prodige Allemand a enchaîné 12 victoires consécutives pour s’adjuger son quatrième et cinquième titre de la saison. Fatigué à Cincinnati, le désormais sixième mondial a du céder face à Tiafoe. Néanmoins, confiant comme jamais, Zverev est dans la forme de sa vie. Dans une saison un peu fleuve en terme de résultats, l’Allemand a déjà su se faire un palmarès. Toutefois, ses performances en Grand Chelem ne sont pas à la hauteur de ses ambitions. Avec comme meilleur résultat un huitième de finale, Zverev rêve et ambitionne d’aller beaucoup plus loin à New York…

L’inattendu : Blessé à la hanche au sortir de Wimbledon, Andy Murray a fait une pause d’un mois dans le but de se rétablir physiquement. Forfait pour les deux Masters 1000 estival, le Britannique a dû céder sa place de numéro un mondial, conquise en novembre dernier. En manque de confiance et de résultats cette saison, Murray ne réalise pas l’année espérée… neuvième à la race, l’ancien numéro un mondial ne compte qu’un seul titre cette saison (Dubai) et seulement deux petites victoires sur des membres du top 10. Son break d’un mois aura t-il permis à Murray de souffler et de reprendre des forces en vu de l’Us Open. Sa victoire finale à New York serait plus qu’inattendue, mais quand on connaît la force mentale du Britannique, rien est à exclure.

La surprise du chef : Revigoré la semaine passée grâce à sa demi-finale dans l’Ohio, l’Espagnol a étonné tout le monde. Après avoir bousculé Federer à Montréal, l’ancien numéro trois mondial a continué son bon chemin à Cincinnati. Vainqueur de Dominic Thiem, Ferrer a enregistré sa première victoire sur un top 10 depuis Roland Garros 2015 et une victoire sur Berdych. Défait par Nick Kyrgios en demi-finale, l’Espagnol semblait tout de même très fier de sa semaine. Âgé de 35 ans, Ferrer a retrouvé le goût du jeu. En conférence de presse après sa défaite, celui qu’on surnomme le “Pou” a déclaré vouloir continuer à jouer au tennis et faire une saison supplémentaire.

Le français à suivre : Force est de constater que l’été des tricolores n’est pas très bon. Depuis quelques mois, nos quatre mousquetaires n’arrivent plus à enchaîner les victoires… Au milieu de tout ça, un seul bleu vient tirer son épingle du jeu. Adrian Mannarino est le français en forme, depuis Wimbledon, Adrian connaît la meilleure période de sa carrière. Avec des victoires signifiantes sur Raonic ou Querrey, Mannarino se place comme un outsider potentiel pour l’Us Open. Actuel 34ème mondial, le français va être pour la première fois tête de série dans un tournoi du Grand Chelem ( les nombreux forfaits sur cet Us Open font passer Mannarino dans les 32 premiers pour le tournoi américain )

A surveiller : Héroïques à Cincinnati, Grigor Dimitrov (vainqueur) et Nick Kyrgios (finaliste) vont arriver à New York avec beaucoup de confiance. Connaissant le talent de ces deux joueurs, ils peuvent réaliser un gros coup sur cet Us Open. Autre joueur à surveiller, c’est le héro local Sam Querrey. Demi-finaliste à Wimbledon, titré à Los Cabos, Querrey est désormais dans le top 10 à la race. Devant son public, l’Américain sera une menace certaine.