La France devait se rattraper cette après-midi face à la Grèce après leur match perdu face à la Finlande. Les bleus ont eu du temps pour corriger leurs maladresses et produire un jeu plus propre. 


Des que l’hymne des bleus a retenti dans la salle, on a vu dans le regard des français que ce soir ils répondront présents. Les supporters sont venus encourager leurs protégés

Le duel du match : Antetokounmpo vs Fournier. Les deux arrières ont tout deux réalisés une belle préparation.
Toujours le même cinq de départ avec Heurtel – De Colo – Fournier – Diaw – Lauvergne.

La France rentre pourtant mal dans son match en encaissant 5pts et en perdant encore des ballons, mais Lauvergne, bien décidé à se faire respecter lance la machine bleus, et ramène son équipe à une longueur. Heurtel commet deux fautes très rapidement, c’est Westermann qui prend les choses en main, et dès son arrivée sur le terrain, il récupère un ballon. De Colo rentre ses deux lancers francs et Fournier se lance en inscrivant son premier 3pts du match, les bleus passent devant à 5min de la fin du premier quart 07-09. Fournier continue sur sa lancée, il récupère des ballons et inscrit deux paniers avec la faute. Les bleus sont dans le match, bien décidé à se rattraper de leur premier match.
Le duo Lauvergne (11pts à 5/5 aux tirs) – Fournier (10pts à 3/4 aux tirs) fait fureur, ils inscrivent 21pts à eux deux dans ce quart. La France compte 12pts d’avance : 27-15.

Les joueurs de Collet continuent leur travail dans le second quart, Labeyrie se montre présent au rebond, et Jackson oeuvre à la passe. Fournier poursuit sur sa lancée et provoque des fautes. Les bleus perdent moins de ballons, leur attaque est moins brouillon, on assiste à un match beaucoup plus plaisant à regarder, et ça se ressent au tableau d’affichage puisque les français gardent leur avance. Les bleus font des fautes car moins agressifs, et sont vite dans la pénalité, au bout de 3min, les grecques se retrouvent sur la ligne des lancers-francs. Les erreurs défensifs des bleus sont masqués par leur bon rendement offensif, ils font par d’une adresse remarquable et dans tous les secteurs.
Mais les bleus se reposent sur leur avance et les grecques vont venir reprendre des points. Les bleus perdent 5 balles, ce qui provoque la colère du sélectionneur français qui prend temps-mort. De Colo s’illustre à 3pts en sortie de temps-mort, les français comptent 13pts d’avance à 7min de la mi-temps. Les bleus déroulent en attaque, les grecques ne sont plus dans le replis et le trio d’arrière De Colo – Heurtel – Fournier va trop vite pour son adversaire, la team France comptent 18 longueurs d’avance à 1min de la fin du second quart.
Mi-temps : 36-55. Le meilleur marqueur français à la pause est Lauvergne avec 13pts, complété par 4 rebonds et une passe.

Après la pause, on retrouve le cinq de départ sur le terrain. Les grecques sont dans le dur défensivement, et sont très vite pénalisé dès leurs balles perdues. Même si par à coup nous retrouvons des points grecques, les bleus prennent feu, Lauvergne continue son chef d’oeuvre. Le banc grecque s’énerve et prend une technique, le match s’emballe, les bleus sont de partout. Fournier rentre un tir improbable à 3pts et frôle les 20pts d’avance à son équipe. Malgré quelques erreurs des jeunes français, ils conservent tout de même leur avance. Diaw, De Colo et Westermann sont à 3 fautes, mais les rotations font leur job. Les bleus prennent 22pts d’avance à 3min de la fin du troisième quart. Antetokounmpo tente tant bien que mal à réveiller son équipe, il viendra dunker sur la tête de Jackson. A la fin des 30 minutes, le score est de 57 à 75.

Les bleus se laissent aller dans le début du dernier quart, les grecques prennent feu, et reviennent à 8pts des bleus. Printezis et Calathes sont chaud. Vincent Collet stoppe l’hémorragie, et se fait entendre car la fin de match proposé par ses joueurs ne lui convient pas du tout. Mais, les grecques sont en feu, et se montrent adroit derrière la ligne à 3pts. La tâche se complique pour les bleus qui ne sont plus dans le rythme. De Colo répond tout de même présent pour remettre dans le droit chemin son équipe. La Grèce exerce un pressing tout terrain, ce qui laisse des espaces aux bleus, Fournier en profite encore une fois pour s’illustrer au scoring. A 4min de la fin du match, les français ont 12pts d’avance. Le cinq de départ refait surface, et tente de stabiliser l’écart qui est d’environ 10pts. A 1min de la fin du match, les bleus ne comptent que 7pts d’avance. Mais la maladresse défensive des grecques fait que les bleus se retrouvent souvent sur la ligne des lancers francs. Pappas s’illustre à 3pts mais Heurtel lui répond aussitôt. Les 40 dernières secondes seront coupés par de nombreuses fautes, ce qui hachera le jeu. Score finale 87-95.

Les français remportent leur match, mais ils se sont fait peur. Dès que les protégés de Collet comptaient plus de 10pts d’avance, ils se reposaient, ce qui les mettaient systématiquement en difficulté. Belle victoire, mais la France aurait pu faire beaucoup mieux, surtout défensivement.

On notera l’excellente performance de trois joueurs français : Lauvergne (21pts, 11 rebonds, une passe), Fournier (21pts, 3 rebonds, 2 passes) et De Colo (16pts, 3 rebonds, 2 passes)

 

Score au quart temps :

  • 15-27
  • 36-55
  • 57-75
  • 87-95