La nouvelle a été officialisée tout à l’heure.


Cela faisait quelques temps que la rumeur enflait, touts les aspects et toutes les parties ont été tournées et retournées, en place publique parfois… Mais le plus important, et à force, on s’en doutait un petit peu, Alonso sera pilote McLaren-Renault en 2018. L’annonce est intervenue à 11h à Austin, (18h à Paris), théâtre du Grand Prix des Amériques.

Tous le monde est ravi, à commencer par Alonso :

“C’est fantastique de pouvoir continuer ma relation avec tout le monde chez McLaren. C’était toujours là où mon cœur me disait de rester, et je me sens vraiment chez moi ici. C’est une équipe fantastique, pleine de gens incroyables, avec une chaleur et une convivialité que je n’ai jamais connu ailleurs en Formule 1. Je suis incroyablement heureux de courir ici.”

Alonso est d’autant plus satisfait qu’il a la foi dans le travail de McLaren pour retrouver les places qu’elle mérite : la victoire. Les années noires du partenariat avec Honda n’auront pas été vaines :

“Les trois dernières années nous ont donné l’élan nécessaire pour planifier et construire pour l’avenir, et je suis impatient de continuer ce voyage. Je suis enthousiaste pour notre avenir ensemble – et je travaille déjà dur pour en faire un succès.”

Quant au staff, Eric Boullier et Zak Brown n’étaient pas très inquiets :

“Il a toujours été clair pour moi que c’est une équipe qu’il aime, et que son cœur a toujours été pour qu’il reste. L’annonce d’aujourd’hui montre qu’il est pleinement engagé dans la course et la victoire en tant que pilote McLaren et, bien que nous ayons souvent partagé ses frustrations au cours des dernières années, nous croyons maintenant pouvoir tenir notre promesse de lui offrir une voiture compétitive la saison prochaine.”

“Je suis ravi de pouvoir confirmer que Fernando restera chez McLaren. Il a été un atout fantastique pour l’ensemble de l’organisation au cours des trois dernières années. Il est auss un individu incroyable et l’un des pilotes de course les plus accomplis et les plus talentueux de l’ère moderne,” explique Brown. Alonso est une bonne référence commerciale pour attirer des sponsors.

Cela vaut bien d’apprendre l’espagnol…