Alonso a prolongé recement son engagement en engagement en Formule 1 avec McLaren pour 2018. Cela fait cependant quelques temps que l’Espagnol rêve d’autres horizon. Son année 2018 pourrait satisfaire ses désirs.


Il est désormais certain que le pilote espagnol de 36 ans effectuera ses débuts en WEC, (Endurance) le 18 novembre prochain. Il s’agira d’abord d’une journée de tests pour rookies (débutants). Des sources proches de Toyota ont indiqué à la BBC que la présence d’Alonso dans un équipage Toyota au Mans était acté. Alonso se serait rendu mardi dernier à Cologne, siège de Toyota pour y mouler un baquet. La rumeur s’est emballée hier soir à Interlagos puisque qu’il était fait état d’une possible participation d’Alonso pour la quasi intégralité de la saison du championnat d’Endurance. Une seule date, les 6h de Fuji au Japon coïnciderait avec le Grand Prix des Amériques à Austin.

McLaren, par la voix d’Eric Boullier a tenu a réfuter cette possibilité. Le principal pour Alonso sera de participer pleinement à la saison de Formule 1. Par rapport au fait de participer à deux championnats en même temps, il s’agirait selon lui d’une distraction. Il est vrai qu’équipée d’un moteur Renault, la McLaren pourrait être beaucoup plus compétitive.

Alonso rêve de Triple Couronne, une victoire à Monaco en F1, au 500 Miles d’Indianapolis et aux 24h du Mans. Seul Graham Hill a réussi cet exploit. Alonso était proche d’un gros résultat à Indianapolis avant un abandon sur casse moteur à 21 tours du but.

Ce serait à ce prix qu’Alonso aurait prolongé son aventure en Formule 1, à la condition qu’il puisse courir d’autres courses dans l’année. Cela compenserait une baisse de salaire. Honda payait le salaire de l’Espagnol. McLaren n’a pas les mêmes facilités dans ce domaine. La participation d’Alonso a d’autres courses serait un accord gagnant-gagnant pour les deux parties.

Alonso va dans un premier temps prendre part aux 24h de Daytona dans une LMP2 en janvier prochain. Une bonne occasion pour prendre ses marques avec un proto!