Après neuf victoires de suite, Feurs était en déplacement au Cannet. Equipe mal placée dans ce championnat, les visiteurs ont pourtant sur le papier une équipe avec des grands noms comme Kenny Grant, Maxime Zianveni et d’autres… Retour sur ce match.


Une première mi-temps très équilibrée : 

Sur ce match il faut tout d’abord noter que les deux équipes sont au complet et que Feurs arrive dans le sud avec le statut de leader invaincu et donc comme l’équipe à battre de cette poule. Dans le premier quart-temps, c’est Feurs qui va prendre les reines du match par l’intermédiaire du capitaine Théo Vial (9 points) et par l’arrière Zaka Alao (9 points). En face le Cannet reste au coude à coude et passera même devant avec le très bon Benjamin Ricard aux commandes. Dans un match très intense, ou le banc va avoir son mot à dire, c’est le jeune intérieur forézien Mathieu Boyer (18 points) qui va se mettre en évidence avec 8 points dans ce quart-temps. Et au bout de 10 minutes, ce sont bien les hommes de Julien Cortey qui virent en tête, 20-19.

Le deuxième quart-temps voit les deux équipes revenir avec la même envie. Feurs par Wiltz (7 points) et Boyer tiennent la cadence. En face, les locaux ne lâchent rien et les artilleurs sont de sortie avec Ros et Agostini d’un côté et John Beugnot (9 points) de l’autre. Au terme d’une première période de qualité les deux équipes sont à égalité parfaite, 40-40, balle au centre.

Une seconde mi-temps tout aussi passionnante : 

Au retour des vestiaires les deux équipes sont toujours bien présente. Mansaré (7 points) et Boyer concluent les actions collectives des foréziens et en face l’ex-choralien Kenny Grant met la machine en route. Malgré tout ce sont bien les ligériens qui par leur collectif si bien huilé virent en tête à l’aube du quatrième quart-temps.

Ces dernières minutes seront intenables, avec tout d’abord l’adresse de Grant à 3 points et celle de Zianveni sur la ligne des lancers. Et au milieu de ce dernier quart, les foréziens sont donc rejoint au score. Mais Feurs, comme à son habitude fait preuve d’abnégation, de mental et de gestion pour garder le rythme de ce match. Avec Prolhac (8 points) à la mène, Feurs va creuser un petit écart sur la ligne des lancers par l’intermédiaire de son meneur et de Beugnot. Un shoot à 3 points au buzzer des locaux ne changera rien, Feurs l’emporte d’un petit point et ramène donc une nouvelle victoire, la DIXIÈME !

On manque de qualificatif pour décrire cette équipe qui gagne des matchs en produisant du beau jeu et qui possède une véritable âme. Alors simplement bravo ! La route est encore longue certes, mais tout les feux sont au vert pour l’instant, un vert bien forézien !

Prochain rendez vous en coupe du lyonnais, le samedi 25 Novembre à la Halle André Vacheresse à 20h15 contre Pont de Cheruy (entrée gratuite).