Sept. L’ASSE ne gagne plus depuis sept matchs toutes compétitions confondues. La dernière victoire stéphanoise remonte au 14 octobre, lors de la victoire poussive face à Metz.

Hier soir, malgré les absences bordelaises (De Préville, Kamano, Laborde), les Stéphanois étaient dépassés dans tous les secteurs du jeu. La défense verte, pourtant à 5, ne fit pas le poids face au trio Malcom-Mendy-Cafu qui les a rapidement pris de vitesse comme par exemple sur les deux buts de Mendy. Sur les 4 derniers match, y compris celui de Bordeaux (0-3), les Verts ont encaissé pas moins de 13 buts.

Malgré cette nouvelle défaite, Julien Sablé est sûr que ces joueurs vont retrouver leur niveau, autant défensivement qu’offensivement :

“Défensivement, nous sommes dans une période délicate, alors nous avons voulu mettre un plan de  jeu pour la rendre plus solide mais au bout de quatre minutes de jeu, on perd un duel dans l’axe. A partir de là, mettre davantage Je joueurs en défense ne nous aurait pas plus aidé. Les deux équipes étaient dans une période délicate et nous avons eu beaucoup d’éléments contraires. Nous avons eu le forfait de Kevin Monnet-Paquet à la dernière minute mais je ne cherche pas d’excuses. Il faut assumer, être plus costaud et nous réfugier dans le travail.
Il faut faire profil bas et ne pas accepter le mauvais sort. Il faut se dire les choses, communiquer, et travailler plus dur. Les joueurs sont réceptifs à ce que je leur demande, il faut coordonner nos efforts. Nous sommes touchés mais pas coulés. Nous sommes tous des compétiteurs, nous ne pouvons pas accepter pas cette défaite. Je déteste perdre de cette façon et je n’aime pas voir mon club dans cette situation ni mes joueurs souffrir comme ça. Je ne peux pas leur reprocher leur investissement. Le plus important maintenant, c’est de ne pas s’éparpiller, de rester unis et soudés. C’est le propre de notre club, c’est aussi ma mentalité. C’est ensemble que nous trouverons les solutions.”

Les Stéphanois doivent absolument réagir, et ce, face à de bonnes équipes. En effet, la calendrier jusqu’à la trêve hivernale n’est pas vraiment favorable aux Verts puisqu’ils vont tout d’abord recevoir Nantes, 5ème, se déplacer à Marseille (4ème) puis recevoir Monaco (2ème) pour enfin finir au Stade du Roudourou face à Guingamp (15ème).

La fin d’année s’annonce donc tendue du côté de Saint-Étienne s’il ne veulent pas se rapprocher de la zone de relégation et de Nice, barragiste, qui détient 14 points contre 20 pour l’ASSE.