Décidément, l’après-Derby n’est pas encore digéré. Les Verts se sont inclinés 3-1 à Lille, ce soir, en ouverture de la treizième journée de Ligue 1.

Il y a bien eu un soupçon de révolte chez les joueurs stéphanois dans le Nord, mais cela n’a pas suffit. Le 4-4-2 original proposé par le nouveau coach Julien Sablé a eu le mérite d’innover. Sans pour autant plus de résultat. Le début de match équilibré tourne à l’avantage des locaux qui ouvrent le score par Pépé de la tête (1-0, 20′). Les Verts tenteront timidement de réagir. Et c’est Bryan Dabo, combatif, qui obtient un penalty transformé par Jonathan Bamba avant la mi-temps (1-1, 45+1′).

On se met alors à penser que l’ASSE peut aller chercher un résultat contre le LOSC de Marcelo Bielsa. Mais le rêve fut de courte durée. Mendes redonne l’avantage à Lille d’une frappe à la trajectoire étonnante (2-1, 71′). Sablé réagit et fait entrer Lois Diony et Alexander Soderlund. Les deux attaquants, soutenus par un Bamba plus libre, vont être plus offensifs. Vincent Pajot a le but de l’égalisation au bout du pied mais dévisse complètement sa frappe (2-1, 84′).

Finalement, l’entrant Ponce crucifie un Ruffier bien impuissant ce soir, en fin de match (3-1, 89′). Les Verts s’inclinent 3-1 et concèdent leur cinquième défaite de la saison. La claque reçue dans le Derby n’est pas digérée. La première de Julien Sablé à la tête de la formation stéphanoise aurait pu être plus heureuse. Tout n’est pas à jeter, le temps fera les choses, peut-être.