Ce fut soirée régalade ce jeudi soir au Groupama Stadium. Les Lyonnais n’ont fait qu’une bouchée de l’Apollon Limassol (4-0) et assurent leur qualification en 16èmes de finale de la Ligue Europa. La mission “1ère place” est maintenant programmée pour le 7 décembre face à l’Atalanta !


Les joueurs de l’Olympique Lyonnais, conscients de l’enjeu de ce match, attaquent pied au plancher la rencontre si bien qu’après seulement 20 secondes de jeu, Mariano Diaz est tout proche d’ouvrir le score. Les offensives rhodaniennes continuent mais lors d’un dégagement, l’attaquant burkinabé Bertrand Traoré se tord le genou gauche. Grosse tuile pour Lyon qui reste néanmoins dangereux et dominateur.

Touché au genou gauche, Bertand Traoré est contraint de céder sa place après seulement 12 minutes de jeu…

Les efforts vont finir par payer à la demie heure de jeu avec l’ouverture du score signée Mouctar Diakhaby d’une reprise du gauche imparable (1-0, 29e). Les Chypriotes vont tenter de répondre aux Lyonnais, en vain. Nabil Fékir va même doubler la mise quelques minutes plus tard d’un sublime amorti poitrine suivi d’un enchaînement pied gauche (2-0, 32e) qui assome alors les visiteurs. Les 22 acteurs rentrent aux vestiaires, et c’est le moment pour nous de revenir en arrière… Finale de Ligue des Champions 2000 entre le Real Madrid et Valence. Steve Mc Manaman surgit et fusille le gardien ! Un geste technique qui fait penser à celui réalisé en première période par Nabil Fékir…

Lors de la seconde période, les 11 acteurs lyonnais s’illustrent. Anthony Lopes réalise quelques parades déterminantes et revoilà l’OL à l’attaque. Malheureux jusqu’à présent, Mariano Diaz s’invite à la fête grâce à une jolie tête décroisée qui trompe le portier de Limassol (3-0, 67e). Les protégés de Jean-Michel Aulas relâchent alors la pression et font rentrer les jeunes. Dans le dernier quart d’heure, les fautes s’accumulent (et les cartons aussi) et les intentions viennent plutôt de l’Apollon Limassol qui tente mais ne trouvera pas la faille. C’est tout le contraire du jeune Myziane Maolida (18 ans) qui, lors de sa première apparition sur la scène européenne, ouvre son compteur et clôture en beauté cette soirée (4-0, 90e).

LES STATS

LE CLASSEMENT