Les Babas avaient montré la voie lors du succès inespéré, hier, face aux Maoris. Malheureusement dès le Haka, sous des sifflets houleux, nous comprenions que cela serait vraiment compliqué pour la jeune garde française. La belle deuxième période du coq ne changera rien, nous perdons ce soir 18 à 38…

Notre Cœur a battu la chamade

Dès la 8ème minute, les Blacks annoncent la couleur. Après un essai de Sonny Bill Williams refusé par l’arbitre, les Blacks obtiennent une mêlée et Dan Cole conclût magnifiquement grâce à une bonne mène de Smith, 0-7. Dans le premier quart d’heure, la France est sous pression, bien heureusement, Dupont très solide en défense arrache le ballon d’Aarron Smith à 5 mètres de la ligne. Pendant cette première partie, Antoine Dupont est sans conteste le dynamiteur côté français, malgré cela, l’équipe ne suit pas et commet trop de fautes…Après 16 minutes de jeu, la Nouvelle-Zélande domine la France 10 à 0.

Totalement dépassés, les Bleus prennent un deuxième essai marqué en marchant par Nahaolo. A la 25ème, à 17-0, on pense que la France va doucement prendre l’eau. Cependant, Après une belle touche trouvée par Belleau, Dupont éjecte pour Bastareaud qui réalise un impensable off-load qui permet à Teddy Thomas d’aller marquer en coin. La joie fût de courte durée.

D’abord, Slimani écope d’un carton jaune à la suite de fautes répétées en mêlée. Conséquemment,  Sonny Bill Williams marque le 3ème essai néo-z en aplatissant un caviar procuré par Barrett. Enfin, juste avant la mi-temps, Sam Cane transforme une perte de balle aérienne de Nans Ducuing (qui a réalisé une première période plus que correcte), le score à la mi-temps est lourd, très lourd, 5 à 31.

Aux retours des vestiaires, on sent une équipe de France remontée, conquérante. Après une pénalité transformée par Belleau, Dupont se faufile pour rentrer dans les 22 m et fait une belle passe après contact à son 10. A 5 m de l’en-but, Belleau réalise une passe au pied pour Huget, que boxe Sonny Bill Williams. Résultat : carton jaune pour l’ancien toulonnais et essai de pénalité. Les bleus n’ont plus que 16 points de déficit à 32 minutes du terme, plus que 13 à 30, on croit rêver ! Et si nous pouvions gagner ce match ?

L’équipe de France a poussé et poussé durant ces 30 dernières minutes. Face à des Blacks peu inspirés, les français ont réalisé une belle deuxième mi-temps qui leur permettait d’être récompensés par des pénalités qu’ils n’ont pas voulues transformer. En effet, en choisissant le jeu, nous ne pouvions construire sereinement une “remontada”… Dès lors, nous n’avons plus marqué et les All Blacks en ont profité en marquant un derrière essai par le biais de ce diable de Naholo. Résultat final : 38-18.

C’est grave Docteur ?

Il y a, sans débat, une classe d’écart. Que dire de ce match, si ce n’est que nous avons été complètement dépassés en première période et dominateurs en seconde. Sans solution, l’équipe de France n’a pas su contrer le jeu simple et efficace de la meilleure équipe du monde pendant 40 minutes. Néanmoins, il faut être fier de cette deuxième mi-temps parce que notre XV a été digne face aux All Blacks. Avec un Dupont resplendissant, la France a remporté cette période pour ne pas sombrer dans un marasme ambiant, la suite arrive très vite. Rendez-vous mardi, à Lyon, pour le second round !