Après dix victoires de suite, les Foréziens ont donc chuté dans leur salle, face à leur poursuivant au classement, l’équipe de Besançon. Défaite 67-87.


Une première mi-temps à sens unique : 

Dès le début du match, les foréziens se font surprendre par un 9-0 en faveur des visiteurs. Cet écart est en parti infligé par les deux hommes forts de Besançon, Stankovic et Vorotnikovas. Surpris, coach Cortey fait le choix de faire rentrer ses rotations et Bastien Albert (8 points) et Julien Wiltz (15 points) vont stopper la série adverse. Cela ne sera pourtant pas suffisant et les visiteurs comptent 13 points d’avance au bout de 10 minutes (15-28). Feurs va resserrer sa défense dans ce deuxième quart, mais cela est insuffisant car offensivement Feurs est brouillon et maladroit. Le quart-temps se termine sur un score de 17-12 en faveur des visiteurs et Besançon mène donc logiquement 45-28 après 20 minutes.

Une seconde mi-temps plus équilibrée

Revenus avec de bonnes intentions, les joueurs de Cortey vont revenir à 13 points par l’intermédiaire de Louis Prolhac (10 points) et de John Beugnot (8 points). On pense alors les foréziens capable d’inverser la tendance, mais tout le contraire va se produire. Les visiteurs vont infliger un 13-0 aux verts et le score est de 43-69 avant les 10 dernières minutes. Le dernier quart sera celui du réveil forézien en attaque mais quand tout va en attaque, rien ne va en défense. C’était un match sans pour les foréziens. Jamais vraiment dedans, ils n’auront jamais pu lutter pour la victoire. En face, le duo Serbo-lituanien aura régalé.

Cependant, n’oublions pas qu’avant cette défaite, Feurs aura gagné 10 fois de suite et nul doute que Feurs aura à cœur de se reprendre dès samedi prochain, au Puy à 20h.