On n’aura vu l’ASVEL que durant la première mi-temps. Une période maitrisée parfaitement avant le trou d’air. La faute à une défense apathique et à des espaces laissés à une équipe de Bourg-en-Bresse qui n’en demandait pas tant. La série d’invincibilité à l’Astroballe en Pro A s’arrête ce soir (défaite 83-87).

Surfer sur la dynamique de l’Eurocoupe, cela pouvait être le mot d’ordre de cette 13ème journée de Pro A pour la “Green Team”. L’ASVEL sortait d’une victoire contre le Zenith Saint-Pétersbourg (89-92) acquise avec les tripes en Eurocoupe. Il s’agissait donc d’enchainer avec la réception de la JL Bourg et du meilleur marqueur du championnat de France Zachery Peacock (21,7 points de moyenne).

La rencontre a démarré idéalement sous l’impulsion d’un John Roberson très impliqué en attaque (8 points en 5 min durant le 1er quart-temps). La défense villeurbannaise était en place et limitait clairement l’impact de Peacock (0/3 au shoot dans le 1er acte). L’adresse à longue distance était du côté rhodanien (4/7 grâce à Roberson, Kahudi et Harper).

Le 2ème quart-temps confirmait l’emprise de l’ASVEL sur cette rencontre. Les rebonds offensifs se multipliaient, notamment grâce à l’impact du jeune Alpha Kaba (16 d’évaluation : 10 points, 7 rebonds dont 6 offensifs). La blessure d’Antoine Mendy n’aidait pas les visiteurs à se remettre en selle et malgré un léger relâchement, les hommes de J.D. Jackson viraient largement en tête à la pause (51-38).

Mais le basket est un sport où tout va très vite et ce match l’a parfaitement illustré. La défense villeurbannaise se relachait et perdait de plus en plus de duels. Les aides et rotations défensives ne s’enchainaient plus correctement et Zachery Peacock (25 d’évaluation : 26 points à 4/5 derrière la ligne) en profitait pour se réveiller. L’intérieur de la JLB enchainait les paniers pour permettre à son équipe de recoller peu à peu. A la fin du troisième acte, l’écart n’était plus que de 5 points (65-60).

La folle remontée

Une réaction burgienne qui devait normalement servir de leçon à des joueurs de l’ASVEL expérimentés et aguerris aux rencontres de haut niveau. Peine perdue, la JLB continuait sa folle remontée. Peacock était réglé comme une pendule, bien suppléé par un excellent Garrett Sim (20 d’évaluation : 12 points, 8 passes et 4 interceptions). Bourg passait devant et creusait un petit écart grâce à ce même Sim à 3 points (36′ : 73-79).

L’ASVEL reprenait toutefois les armes. A.J. Slaugter, très maladroit (13 points à 4/15), et Amine Noua (seulement 2 points ce soir) enchainaient les tirs réussis et permettaient à leur équipe de recoller à une petite longueur (83-84). Mais sur un shoot manqué de Sim, Peacock récupérait le rebond offensif et mettait deux points de plus pour soulager son équipe (39′ : 83-86).

Dans les toutes dernières secondes du match, alors que la possession était pour l’ASVEL, Charles Kahudi (9 points, 2 rebonds et 2 interceptions) se faisait subtiliser la balle par Sim. Peacock subissait la faute et marquait un des deux lancers-francs qui allait sceller définitivement le sort de la rencontre (83-87).

La défaite est extrêmement frustrante et dérangeante pour des Villeurbannais qui avaient toutes les cartes en main pour remporter ce match. Au lieu de coller au top 5, l’ASVEL rétrograde en 8ème place du classement (7 victoires et 6 défaites) en voyant Gravelines-Dunkerque et cette même équipe de la JL Bourg passer devant.

Prochaines rencontres :

  • 9ème journée d’Eurocoupe : réception du Tofas Bursa le mercredi 20 décembre (20h).
  • 14ème journée de Pro A : réception de Nanterre le samedi 23 décembre (20h30).