Auteurs d’une tournée d’automne catastrophique qui a conduit à l’éviction de Guy Novès, les Bleus doivent se reprendre pour espérer remporter le Tournoi des 6 nations. Un premier test aussi pour le nouveau staff emmené par Jacques Brunel.



Les ambitions sont clairement affichées par le nouveau staff du XV de France : « Gagner le tournoi ! ». Dès sa prise de fonction, Jacques Brunel a dressé le décor pour l’année 2018. Le nouveau sélectionneur du XV de France, arrivé en décembre en remplacement de Guy Novès, récupère une sélection en perte de confiance depuis deux ans et part en quête de résultats. Si l’éviction de l’ex-entraîneur du Stade Toulousain a fait beaucoup de bruit dans les médias, c’est davantage la composition du staff de l’équipe de France qui était au cœur des esprits en ce début d’année.

Après avoir songé à faire venir différents entraîneurs du Top 14 pour des « piges », Jacques Brunel a finalement choisi de s’entourer de trois anciens internationaux Tricolores en la personne de Jean-Baptiste Élissalde (coach des arrières), Sébastien Bruno (coach des avants) et Julien Bonnaire (coach de la touche). Le nouveau staff a dévoilé sa première liste de joueurs convoqués pour le Tournoi des 6 Nations. Dans un groupe rajeuni (25 ans de moyenne d’âge), Brunel a décidé de confirmer Guilhem Guirado (seul trentenaire du groupe) comme capitaine. Il connaît le talonneur depuis ses années perpignanaises. Il a également rappelé Morgan Parra et Mathieu Bastareaud, plus convoqués depuis le Mondial 2015. Cependant, le demi de mêlée clermontois s’est blessé face aux Ospreys et a dû déclarer forfait pour le premier match contre l’Irlande. Tandis que Bastareaud a été suspendu 3 semaines pour des propos insultants à l’encontre d’un joueur italien en coupe d’Europe… C’est ce qui s’appelle avoir la “guigne” ! La seule surprise est venue de la convocation du jeune Matthieu Jalibert (19 ans). L’ouvreur de Bordeaux-Bègles est appelé pour la première fois au sein du XV de France, par son ancien entraîneur de club.

Un calendrier plutôt favorable

Pour le Tournoi, l’équipe de France bénéficie d’un calendrier plutôt favorable comme habituellement lors des années paires (trois matchs à domicile et seulement deux déplacements). Les Bleus accueilleront l’Irlande au Stade de France lors de la première journée avant de se rendre ensuite en Écosse. Contre l’Italie quinze jours plus tard, une petite nouveauté attend les Français : il s’agira de leur premier match dans le Tournoi délocalisé en province, plus exactement au stade Vélodrome de Marseille. Depuis 1920, le XV de France avait en effet toujours joué ses matchs à domicile dans l’agglomération parisienne (Stade Yves du Manoir, Parc des Princes puis Stade de France). S’ensuivra le « Crunch » face aux Anglais, doubles tenants du titre et qui ne comptent qu’une seule défaite depuis la dernière Coupe du monde. Enfin, le Tournoi s’achèvera par un déplacement à Cardiff pour jouer – peut-être – la victoire finale face au Pays de Galles.

Une tournée d’été en Nouvelle-Zélande est déjà prévue. Les Bleus affronteront les All Blacks à trois reprises en juin prochain, avant de recevoir à leur tour les nations du Sud en novembre. Le tout à un an de la Coupe du Monde au Japon…

Calendrier du XV de France pour le Tournoi :

  • Samedi 3 février (17h45) : France – Irlande (1ère journée)
  • Dimanche 11 février (16h00) : Écosse – France (2e journée)
  • Vendredi 23 février (21h00) : France – Italie (3e journée)
  • Samedi 10 mars (17h45) : France – Angleterre (4e journée)
  • Samedi 17 mars (18h00) : Pays de GallesFrance (5e et dernière journée)

Crédit photo (Icon Sport)