Le monde du basket français s’est retrouvé endeuillé au moment de fêter le passage en 2018 après la perte d’un être cher en la personne de Frédéric Forte, décédé d’une crise cardiaque quelques heures avant le réveillon…

@L’Equipe/Jean-Louis Fel

La terrible nouvelle est tombée ce dimanche soir sur les coups de 23 h 00… Et depuis, les hommages ne cessent d’affluer.

Frédéric Forte est mort !

On retiendra notamment ce fameux Tweet posté sur les réseaux sociaux quelques heures avant son décès…

HOMMAGE

Etant donné le personnage qu’était Fred Forte, Parlons Sports souhaite lui rendre un dernier hommage à travers cette petite lettre…

Cher Frédéric Forte,

La douleur est immense et le choc terriblement dévastateur. Comment imaginer votre départ à seulement 47 ans ? Vous qui avez marqué le sport à la balle orange d’une empreinte indélébile, tout d’abord en tant que joueur puis en tant que président du CSP Limoges, votre club de cœur. Au-delà de la profonde tristesse qui envahit un bon nombre de gens suite à cette annonce déchirante, il faut retenir vos qualités humaines. Vous étiez toujours enthousiaste à l’idée de faire avancer votre sport. Surnommé “The Brain” par certains de vos compères, vous nous avez tous marqué à différentes échelles. Comment oublier cette fameuse interception décisive face à Toni Kukoc un soir d’avril 1994… Le début d’une grande histoire que vous continuez d’écrire plus récemment en remportant le championnat de France de ProA par deux fois (2014 et 2015). Petits comme grands, nous avons tous été marqué, interpellé, touché par une phrase, une action, une parole de Frédéric Forte. Alors en ce lundi gris de janvier 2018, restons debout et continuons d’écrire l’histoire du basket français pour que les valeurs du sport resplendissent encore et toujours et que la passion soit plus forte que la mort !