L’ASVEL a bataillé jusqu’à la prolongation, mais a finalement dû s’incliner pour sa première rencontre du top 16 de l’Eurocoupe contre l’UNICS Kazan.

Les prolongations semblent à la mode en ce moment pour les joueurs de Lyon-Villeurbanne. La dernière rencontre du premier tour jouée à Gran Canaria avait laissé un formidable spectacle ponctué par une victoire à l’arrachée (128-129).

Ce mercredi soir, l’ASVEL se déplaçait à Kazan pour la première journée du top 16. Et encore une fois, il a fallu du temps supplémentaire pour départager les équipes.

Les Français ont souvent été derrière au niveau du score. L’UNICS Kazan se montrait efficace, à l’image de la relation offensive entre Anton Ponkrashov et Maurice Ndour. L’intérieur sénégalais inscrivait trois paniers dans la raquette en quelques minutes durant le début du deuxième quart-temps (13′ : 28-22). Le meneur russe quant à lui terminait la rencontre avec la meilleure ligne statistique de son équipe (27 d’évaluation : 14 points et 11 passes).

Malgré la domination russe, les visiteurs poussaient et revenaient au score avec un grand Daryl Watkins qui prenait un rebond offensif suite à une tentative de lay-up de Charles Kahudi (18′ : 35-36). Kazan repassait malgré tout devant à la pause (20′ : 40-36).

Anton Ponkrashov continuait son travail de sape au cours du 3ème quart-temps. Le meneur de Kazan trouvait très souvent la faute et allait convertir son audace sur la ligne des lancers-francs (12/13 dans cet exercice, pour 7 fautes provoquées). Son efficacité se démontrait également à la passe, à l’image de ce décalage pour trouver Danilo Andusic dans le corner gauche qui sanctionnait immédiatement à 3 points (29′ : 60-49).

Une nouvelle prolongation

Le retour des visiteurs s’effectuait spectaculairement. Amine Noua et John Roberson prenaient les commandes et enchainaient les paniers à longue distance pour revenir. Le meneur américain inscrivait notamment un très beau shoot en sortie d’écran pour redonner l’avantage à son équipe (37′ : 74-75).

Les deux équipes finissaient finalement le temps règlementaire à égalité, malgré une dernière frayeur pour l’ASVEL. Un shoot manqué d’A.J. Slaughter donnait à Kazan une opportunité de contre-attaque, heureusement mal convertie par Jamar Smith.

La prolongation livrait toutefois un autre verdict que celle de la semaine dernière contre Gran Canaria. Quino Colom inscrivait deux paniers importants pour son équipe, dont un panier à longue distance aidé par la planche et sorti de nulle part (44′ : 84-81). Jamar Smith finissait par sceller cette rencontre avec un panier décisif à 20 secondes du terme sur un shoot en suspension en tête de raquette. Les lancers-francs de Ponkrashov terminaient le travail.

L’ASVEL s’est bien battue mais a finalement dû s’incliner (88-84). La performance est toutefois positive et laisse inaugurer quelques espoirs pour la suite de ce top 16.

Prochaines rencontres :

  • 7 janvier (18h30) : déplacement à Levallois (15ème journée de Pro A)
  • 10 janvier (20h30) : réception du Reggio Emilia (2ème journée du top 16 d’Eurocoupe)

Crédits photo : eurocupbasketball.com