Le vendredi 9 septembre 2016, Novak Djokovic et Gaël Monfils se retrouvaient en demi-finale de l’Us Open. Un an et demi plus tard, les deux protagonistes ont chuté au classement en raison d’une année 2017 désastreuse où les blessures ne les ont pas épargnés. Néanmoins, les revoilà remis sur pied et prêt à jouer ce match du deuxième tour qui s’annonce électrique. 


C’est l’affiche du jour et peut-être l’affiche de la  semaine. Gaël Monfils, titré à Doha, est arrivé en Australie avec un petit sac de confiance et se mesurera à Novak Djokovic, rassuré par sa préparation à Kooyong avant d’arriver à Melbourne dans son jardin fétiche.

Monfils-Djokovic, c’est une longue rivalité qui a débuté pour la première fois en 2005 lors du premier tour de l’Us Open… Ce jour là, “La Monf” avait emmené “Nole” jusqu’au cinquième set en lui infligeant même un 6-0 dans le quatrième set. Mais depuis cet épisode, le Serbe n’a plus vraiment été inquiété par Gaël, à l’exception de quelques occasions comme le fameux match de Toronto en 2014 (gagné par Djokovic 7-6 au 3e). Bête noire ultime du tricolore, l’ancien numéro un mondial mène 14 à 0 dans les duels.

Ce chiffre est lourd pour Monfils mais le potentiel du Français n’est plus à prouver. Le monde de l’ATP le sait, un Monfils en confiance est très dangereux et le Serbe est bien évidemment au courent  : “C’est un joueur de grands matchs, qui aime les grands courts. Il a connu des hauts et des bas mais reste très dangereux. Je l’apprécie beaucoup, ça va être un match difficile“. Néanmoins, l’obstacle reste immense pour “La Monf”, Djokovic reste l’un des meilleur joueurs du monde et son absence de fin de saison dernière semble être qu’un lointain souvenir. Son match du premier tour en a été un premier signe, il ne reste plus qu’a confirmer.

Sur leurs premier tours, quelques enseignements sont à tirer. Novak Djokovic a été impressionnant contre l’Américain Donald Young. Avec son nouveau geste au service, le sextuple vainqueur du tournoi est moins exigeant avec son coude, lui apportant également un gain de puissance. Son match a envoyé un message fort, il est bien de retour. De son côté, Monfils a eu une entrée en matière plus délicate, commettant de nombreuses double fautes (13), le Parisien est encore en rodage avec son service. Mais sa victoire lui a fait du bien mentalement et le Français ne pourra que mieux jouer demain. Toujours invaincu cette saison, Monfils compte bien le rester encore quelques jours. Toutefois, Djokovic est en quête de retour et espère retrouver son “Cosmic Tennis” qu’il avait pratiqué lors de la saison 2015.

En “night session” ? 

C’est le débat du jour, le match ne prendra pas part à la session de nuit qui a été réservée pour Roger Federer. Affiche pourtant très savoureuse, ce choix fait figure de quelques critiques mais en réalité peu importe l’heure, ce duel sera bel et bien sur la Rod Laver Arena pour le plus grand bonheur du public Australien. (En troisième rotation de la session de jour – Aux alentours de 5h30 du matin en France)