Melbourne, le soleil, l’excitation.. On est reparti pour de bon et ça fait plaisir. Dès lundi, le premier tournoi du Grand Chelem de l’année va prendre place. Après un opus 2017 savoureux, celui de cette année ne devrait pas décevoir. Les tournois de préparation nous ont déjà donné quelques idées sur les forces en présence ; le tirage au sort ayant eu lieu, il est temps d’analyser le tout.


Le tant attendu tirage au sort a enfin eu lieu, ce matin à 9h, Roger Federer et Maria Sharapova se sont présentés afin de dérouler le tableau. Comme toujours, quelques affrontements terribles vont avoir lieu lors des premiers tour mais l’on attendait de voir également où allait être les quelques blessés qui reviennent sur ce début de saison, c’est le cas de Novak Djokovic qui va commencer son tournoi face à Donald Young avant de potentiellement devoir se mesurer à Gaël Monfils. Non tête de série, “La Monf'” pouvait être un danger pour tout le monde, surtout après la forme affichée à Doha. Novak Djokovic va donc devoir surpasser tout ça mais le Serbe reste malgré tout avec un bilan positif de 14-0 contre le Français. “Nole”, avec sa posture de tête de série numéro 14 ne pouvait que tomber sur un des quatre premiers mondiaux en huitièmes de finale, il se retrouve donc dans le huitième d’Alexander Zverev et pourrait jouer Roger Federer en demi-finale, qui se trouve dans la même moitié de tableau.

Du côté des deux leaders à l’ATP, l’affaire est plutôt calme, notamment pour Rafael Nadal qui a un potentiel huitième de finale face à John Isner. A noter que l’Espagnol pourrait retrouver Gilles Simon en quart de finale. En effet, le Français, très performant à Pune, n’est pas si mal, il pourrait retrouver Pablo Carreno Busta au deuxième tour avant de pourquoi pas jouer Marin Cilic en huitièmes de finale…

Dans l’autre partie du tableau, Roger Federer devra se méfier, potentiellement face à Milos Raonic en huitièmes de finale, le Suisse devra rester sur sa garde. Son quart de finale serait face à David Goffin ou Juan Martin Del Portro qui sont deux des rares joueurs à avoir battu “Roger” en 2017.

Chez les Français, les choses sont plus compliquées, comme dit plus tôt, Gaël Monfils va avoir fort à faire contre sa bête noire. Pour Jo-Wilfried Tsonga, le tirage ne l’a pas verni non plus, il affrontera le vainqueur de Shapovalov-Tsitsipas au deuxième tour avant de potentiellement retrouver Nick Kyrgios pour le troisième tour. L’Australien, en grande forme sur ce mois de janvier a revu ses ambitions à la hausse et pourrait bien jouer les troubles fête sur ce tournoi. Le vainqueur jouera Grigor Dimitrov. Pour Richard Gasquet, l’affaire n’est pas plus simple puisque “Richie” devrait potentiellement affronter Federer au troisième tour. En revanche, plutôt bien verni, Gilles Simon a une carte à jouer et après son excellent début de saison, le Niçois pourrait bien créer une surprise. Lucas Pouille, peut aussi faire un coup à Melbourne, dans la partie de Jack Sock le Français évite le pire mais devra se méfier grandement du jeune Américain qui surfe sur une vague positive depuis fin novembre

Mais alors qui va gagner ? 

Difficile à dire, le tableau est assez ouvert et avec le retour des blessés, des surprises peuvent très vite arriver. Néanmoins, le tableau est assez correct pour Nadal et Federer qui pourraient bien se retrouver en finale pour la seconde année consécutive. Toutefois, il ne faut pas oublier Novak Djokovic qui pourrait faire un retour en grâce à Melbourne, sextuple vainqueur du tournoi, le Serbe a faim et son tableau, bien que délicat, reste jouable. Mais d’autres joueurs pourraient bien surprendre, notamment Gilles Simon, son style de jeu et son tableau lui offrent le droit de rêver à un quart de finale. Nick Kyrgios peut lui aussi y croire, son titre à Brisbane n’avait rien d’anecdotique et son talent n’est plus à prouver, il constitue une menace redoutable. Attention également à Thanasi Kokkinakis, pas épargné par les blessures ces dernières années, l’Australien revient gonflé à bloc cette saison. Présent à la Hopman Cup, “The Kokk” peut lui aussi croire en ses chances et enfin se lancer dans le grand bain.