Match incroyable sur la Rod Laver Arena aujourd’hui. Les deux première têtes de série, Caroline Wozniacki et Simona Halep se jouaient en finale pour tenter de gagner leur premier tournoi du Grand Chelem. 


La finale de l’Open d’Australie 2018 allait avoir un dénouement historique, les deux joueuses visaient leur premier titre du Grand Chelem après deux échecs chacune en finale (2 à Roland Garros pour Halep, 2 à l’Us Open pour Wozniacki). Mais ce n’est pas tout, la place de numéro un mondial était également en jeu ! Ce samedi, à Melbourne, c’était le match de la libération pour l’une des deux. Après un combat acharné de 2h50, Caroline Wozniacki écrit son histoire et devient la première Danoise à remporter un titre du Grand Chelem. Au bord des larmes, “Woz” redevient numéro une mondiale et remporte enfin le Graal, à sa 43ème tentative (7-6 ; 3-6 ; 6-4) !

La finale a été d’un niveau incroyable, Caroline Wozniacki débute le match à couteaux tirés en breakant d’entrée son adversaire avant de se faire rejoindre au moment de servir pour le set à 5-3. Néanmoins, elle réussit un tie-break parfait (7 points à 2) pour remporter la première manche. Impressionnante en revers, la Danoise gère son adversaire à la perfection en maîtrisant à merveille le contre long de ligne et en étant très agressive sur les deuxièmes balles adverses. Sur le deuxième set, la tension reprend le dessus et malgré cinq occasions de break, Wozniacki ne prendra pas le service de la Roumaine. Diminuée, fiévreuse, Simona Halep demande un temps mort médical à 4-3. Malmenée dans l’échange, la tête de série numéro une parvient à se libèrer après ce fait et prend le set contre le court du jeu pour se lancer dans une manche décisive épique ! Le dernier acte est comblé de suspense, les deux joueuses se rendent coup pour coup et enchaînent les breaks. En 8 jeux, 6 breaks sont présents (Sur l’ensemble du match au niveau des balles de break : 5/12 pour Halep ; 5/14 pour Wozniacki). Aucune des deux ne semblent en mesure de creuser l’écart et à 4-3, la Danoise va à son tour demander un temps mort médical en raison d’une douleur au genou. Mais cette fois ci, Wozniacki ne lâchera plus et enchaîne trois jeux consécutifs pour atteindre le but ultime…

C’est une délivrance pour Wozniacki qui après de longues années sans gros titres, enchaîne le Masters (fin 2017) et son premier titre du Grand Chelem. Elle redevient reine à la WTA mais cette fois-ci, avec un majeur dans sa besace. Faisant l’effort de prendre le jeu à son compte en début de match, la Danoise a toutefois finit le match en défense, comme un symbole. On ne peut que être content pour “Woz” qui n’a jamais lâché et qui malgré la tension du match a tenu le choc. Menée 5-1 lors du troisième set de son deuxième tour contre Jana Fett, son tournoi était très proche de s’arrêter…

Néanmoins, on peut qu’être désolé pour Simona Halep qui échoue pour la troisième fois en finale de Grand Chelem. Pourtant, la Roumaine a effectué un match tout aussi parfait que son adversaire. Ayant également perdu sa couronne à la WTA, Halep va devoir digérer cette défaite, et cela sera peut être le plus dur…