Pour le 116ème derby de l’histoire, l’OL et l’ASSE se quittent sur un match nul (1-1) mais cette rencontre sonne comme une victoire pour les Verts qui ne perdent pas leur bonne dynamique et comme une défaite pour les Lyonnais qui continuent leur série noire sans victoire.


Debuchy semble préparer sereinement son retour en Equipe de France !

Un but entaché d’une main pour l’OL

Lors des 45 premières minutes, on a pu assister a une rencontre animée des deux côtés. Là où l’ASSE se faisait dévorer avant la trêve, les hommes de Jean-Louis Gasset on su mettre à mal les plans de Bruno Genesio. Insuffisant néanmoins, car si Robert Beric croit ouvrir le score pour les Verts (but refusé pour une position de hors-jeu ndlr.) c’est bien Mariano Diaz qui va donner l’avantage aux siens sur une action où il emmène Loïc Perrin danser un paso doble après une longue ouverture de Marcelo. Néanmoins, son but aurait du être refusé car il s’est aidé du bras pour ne pas perdre le ballon après son contrôle poitrine. Les stéphanois ne s’aide malheureusement pas.. Si Mvila et Cabella tente de créer quelque chose, Beric fait le timide et Monnet-Paquet gâche la moindre occasion où il est imliqué. Dans l’entre-jeu, le pressing de Ndombele et sa capacité à se mettre dans le sens du jeu font de lui le métronome de cette équipe lyonnaise qui n’a pas vu Fekir briller pour le moment. Seul Memphis Depay a tenté sa chance d’une frappe enroulée à l’extérieur de la surface mais Ruffier n’a pas cédé.

L’ASSE se fait justice et s’est amplement mérité

La seconde période permet à l’ASSE de remettre l’église au centre du village comme dirait Rudy Garcia. Physiquement en difficulté les Lyonnais vont devoir évoluer sans Fekir qui doit sortir après une gêne ressentie à son genou opéré. Bruno Génésio fait alors le choix de réaligner son équipe avec une défense à 5. Cette formation va permettre aux Verts de mettre la pression avec une phase de plus de 10 minutes où les stéphanois vont littéralement camper dans le bastion Lyonnais sans jamais être réellement contrariés. Malgré les déboires de Subotic souvent acculé par les assauts lyonnais (duels perdus face à Mariano et Depay), les Verts vont finir par revenir au score dans les derniers instants de la rencontre grâce à Mathieu Debuchy qui confirme une nouvelle fois qu’il est l’homme au dessus du lot dans cette équipe. En se faufilant dans la surface depuis son couloir droit, Debuchy réceptionne un centre de Cabella qu’aucun autre joueur n’avait pu contré ou frappé. Gorgelin mal placé ne peut rien faire. Le temps additionnel ne permettra à aucune équipe de reprendre l’avantage.

La malédiction du mug poursuit l’OL qui continue sa série noire en championnat depuis la victoire contre le Paris Saint-Germain. De leur côté, les Verts démontrent une nouvelle fois que les recrues hivernales ont apporté un nouveau souffle dans l’effectif et que la remontée de l’ASSE en championnat ne va pas s’arrêter là. Même si les hommes de Jean-Louis Gasset auraient pu égaliser plus tôt, les trop nombreux déchets techniques ont empêchés les stéphanois de faire mieux.