C’est une équipe sérieuse de Lyon-Villeurbanne qui s’est imposée en déplacement face à l’ADA Blois (62-70) pour les huitièmes de finale de Coupe de France.

Dauphin de Pro B, le club de l’ADA Blois est en pleine expansion et nourrit de sérieuses ambitions à moyen terme. Il s’agissait donc de ne pas prendre cette rencontre à la légère.

Après un départ compliqué durant le premier quart-temps, l’ASVEL a su faire le dos rond et a rapidement réagi grâce à une défense de fer (illustrée notamment par une série de 0-17 infligée aux locaux en un peu plus de 8 minutes). Charles Kahudi a été le maillon fort de cette forteresse lyonnaise (13 d’évaluation : 8 points et 9 rebonds).

Après la pause, les hommes de T.J. Parker ont su conserver leur avantage, grâce notamment à un Nicolas Lang prépondérant dans le scoring (13 d’évaluation : 14 points, 4 rebonds et 2 passes). A.J. Slaughter a été très adroit dans le tir à longue distance et semble peu à peu retrouver le niveau qu’on lui connaissait lorsqu’il jouait à Chalon (16 points à 4/6 derrière l’arc).

Cette victoire (62-70) permet à l’ASVEL de rejoindre le top 8 de la compétition (avec Strasbourg, Boulazac, Nanterre, Monaco, Levallois, Orléans et Denain). Il faudra attendre le tirage au sort du 1er mars pour connaitre les prochaines confrontations. En attendant, c’est la Leaders Cup qui se profile avec un quart de final à fort enjeu contre Strasbourg vendredi. Un “win or go home” comme on les aime !

Crédit photo : asvelbasket.com