En terres angevines, Jean-Louis Gasset a enfin pu aligner son 11 types avec la présence des 4 recrues hivernales. Ce ne fut pas une rencontre aussi plaisante que face à Marseille mais l’essentiel est là : les 3 points !


Malgré la pression mise dès l’entame de match, l’ASSE va passer le premier acte en restant silencieuse. De même pour le SCO malgré deux belles occasions qui n’aboutiront pas. À la pause, le constat est là, la rencontre penche en faveur des Verts qui ont le ballon et la maitrise du jeu mais c’est bien Angers qui s’est montré le plus dangereux jusqu’à présent.

Au retour des vestiaires, le match ne s’emballe pas plus et rappelle au souvenir des années Galtier où l’ennui était présent mais la possibilité pour les Verts de réaliser quelque chose à chaque occasion est là. À l’heure de jeu, les Verts vont même perdre Ole Selnaes qui, touché, à préféré demander le changement, il est remplacé par Vincent Pajot. Plus tard, c’est Paul-Georges Ntep, imprécis depuis le début de la rencontre qui laisse à place à Jonathan Bamba applaudi par le public qui l’a vu évoluer sous ses couleurs lors de la précédente saison. Au final, la solution viendra de l’inégalable Robert Beric bien aidé par le malheureux portier Angevin.. Suite à un coup-franc de Cabella, Butelle relâche le ballon et c’est le Slovène qu ne se fait pas prier pour marquer. Dans les 5 dernières minutes de la rencontre, les Verts vont souffrir mais Stéphane Ruffier reste vigilant et  réalise une superbe parade réflexe sur une volée de Guillaume tout juste envoyé dans l’arène par Stéphane Moulin. C’est ensuite Mathieu Debuchy qui va réalise un sauvetage exceptionnel pour permettre aux Verts de rentrer avec les 3 points.

Désormais, les yeux sont rivés sur la date du dimanche 25 février. Les Verts se déplaceront au Groupama Stadium pour affronter l’Olympique Lyonnais dans le cadre du 116ème derby toutes compétitions confondues.