Après avoir mené pendant 36 minutes, les Pink Ladies ont craqué dans les derniers instants à La Tronche. Le RBF est désormais quatrième de NF1.

Frustration. Les roannaises ont joué les yeux dans les yeux dans l’Isère hier soir contre La Tronche-Meylan. Les locales n’ont encore jamais connu la défaite à domicile. Le Roannais Basket Féminin y a cru, en vain. Pourtant tout avait parfaitement commencé pour les Pink Ladies, avec un premier quart-temps idéal (15-27). Un des tournants du match, la blessure avant la mi-temps d’Alexandra Ilvovskaya à la cheville. Sans elle, les filles d’Olivier Hirsch parviennent quand même à garder un écart à la mi-temps (32-39).

Une adresse absente à 3 points

C’est dans le troisième quart-temps que le match commence à basculer. Les roannaises en panne d’efficacité, sans adresse, voient La Tronche revenir. Le RBF conserve quand même jusqu’à dix points d’avance à 15 minutes du terme du match (34-44, 25′). Malgré la fougue des locales, les Pink Ladies sont encore devant au terme du troisième quart (45-48). L’écart se réduit, jusqu’à fondre définitivement. Les cinq dernières minutes seront fatales aux roannaises (15-7), qui laissent échapper la victoire.

Score final 65-58 pour La Tronche qui enchaîne un septième succès de suite. Elles restent dans le même temps invaincues à domicile et prennent deux points d’avance sur le RBF. Il faudra désormais compter plus que jamais sur la Coupe de France pour récupérer des points. Le calendrier est plus clément désormais pour Roanne, qui recevra Perpignan la semaine prochaine. Un joker est grillé, mais rien n’est fait, il reste encore huit journées avant la fin de la saison.