Il y a un an, à cette époque là, Jo-Wilfired Tsonga rayonnait sur la planète tennis. Enchaînant deux titres d’affilée avec Rotterdam et Marseille, le Français avait donné un vrai élan à sa saison. Cependant, cette saison, son mois de février tourne au calvaire.


Il y a une semaine, en coupe Davis, Jo-Wilfried Tsonga avait dû déclarer forfait en raison d’une gêne au genou. Leader de son équipe, le Français a dû céder sa place au dernier moment et renoncer à sa participation. Arrivé à Montpellier cette semaine, le Menceau avait de belles ambitions pour réellement lancer sa saison. Ayant réussi à atteindre la demi-finale malgré quelques matchs délicats, le numéro deux Français déroulait son match de main de maître face à son ami et compatriote Lucas Pouille. Néanmoins, malgré deux balles de match, Tsonga a dû se contraindre à l’abandon en raison d’une déchirure à l’ischio gauche… Il menait 6-2 ; 5-3 avant de se faire rejoindre à 5-5 et d’abandonner. Le Français avait ressenti quelques douleurs au début de la seconde manche mais menant au score, il voulait continuer. Représentant la douleur comme un “coup de couteau derrière la cuisse“, Tsonga savait qu’il ne pourrait pas disputer sa finale et au moment où Lucas Pouille est revenu à égalité, il n’avait plus d’autres choix que de renoncer.

Cette blessure est trop forte et “Jo” doit également se retirer à Rotterdam la semaine prochaine alors qu’il est tenant du titre. Ces abandons vont le faire sortir du Top 25 et à un moment clé de sa carrière, le Français se pose des questions… En effet, en conférence de presse, le joueur tricolore a annoncé vouloir prendre plus de temps pour réfléchir à son calendrier et faire une sélection des tournois. A 32 ans, pas épargné par les blessures, le Français se montre très vigilant.