Après le bon point du derby, les Verts avaient à cœur d’enchainer et de confirmer leur regain de forme, à l’occasion de la réception de Dijon. Si la performance est loin d’être mauvaise sur le terrain, les Verts ont dû réagir par deux fois pour décrocher le point du nul (2-2).

Avant la rencontre, les supporters stéphanois affichent un tifo géant en l’honneur de leur capitaine, Loïc Perrin (voir photo ci-dessous). Sur le terrain, tout commence très bien pour l’ASSE. Dès les premières minutes, les Verts ont le pied sur le ballon et mettent Dijon en danger. Beric d’abord, après un beau mouvement collectif (5e), puis Bamba (7e), manquent le cadre de justesse. Dijon s’enfonce à la 16e minute, lorsque que Mehdi Abeid, après un tacle de Selnaes, retombe mal et quitte ses partenaires sur blessure (luxation de l’épaule). Le public stéphanois fait d’ailleurs preuve de fair-play en acclamant le malheureux en civière.

Et puis le match tourne. Dijon se montre un peu plus dangereux, notamment sur coups de pied arrêté. Tavares déboule à bout portant, mais Perrin s’interpose in extremis (27e). L’attaquant dijonnais se montre de nouveau dangereux avant que Ruffier ne lui plonge dans les pieds en face à face (30e). Finalement, après une longue ouverture de Saïd, Tavares, à la course avec Perrin, qui s’effondre, part en duel avec Ruffier. Cette fois-ci, pas de raté. L’attaquant dijonnais assomme Geoffroy-Guichard en ouvrant le score (0-1, 31e).

Le match s’accélère lorque de Selnaes obtient un penalty à la suite d’une faute de Sliti (34e). Robert Beric s’élance, et manque son penalty. Mal tiré, Reynet n’a qu’à choisir le bon côté pour repousser. L’attaquant stéphanois se rattrape juste avant la mi-temps. Après un ballon contré, Gabriel Silva peut ajuster un centre sur la tête de Beric. Celui-ci nettoie la toile d’araignée et remet les compteurs à zéro (45e+1, 1-1). L’arbitre renvoie tout le monde aux vestiaires, après une première mi-temps très rythmée.

Un résultat logique

La deuxième mi-temps commence sur une première opportunité pour les Verts. Mais Selnaes voit sa frappe repoussée par Reynet (46e). Dijon répond à la 50e , lorsque Tavares profite d’une glissade de Subotic. Heureusement, Perrin revient bien. Mais à la 55e minute, Florent Balmont, pas attaqué à l’entrée de la surface, ajuste un ballon piqué parfait sur la tête de Wesley Saïd, qui donne l’avantage au DFCO (1-2). A la 62e minute, Gabriel Silva envoie une longue ouverture vers Beric. Celui-ci progresse dans l’axe, fixe Djilobodji, et ajuste une frappe flottante qui trompe la vigilance de Reynet. Les deux équipes sont de nouveau à égalité (2-2).

Par la suite, Selnaes se montre à nouveau dangereux, lorsqu’il reprend de volée un ballon de Goncalves. Là encore, le gardien dijonnais est impeccable (70e). Dijon a à son tour l’occasion de reprendre les devants. Lancé en profondeur par Rosier, Kwon bute sur Ruffier (77e), avant que Tavares ne manque le cadre sur une tête (78e). La fin de match est finalement relativement calme. Les deux équipes se séparent sur un match nul (2-2). Un match nul, seulement au tableau d’affichage, car sur le terrain, la partie était loin d’être ennuyante. On pourra notamment regretter le penalty et les ratés du début de match, mais Dijon a aussi eu les opportunités d’éteindre le Chaudron.

Au classement, ce point classe les Verts à la 12eme place, à une unité de leur adversaire du soir. Cependant, Caen peut dépasser Saint-Etienne avec une victoire face à Strasbourg. Pour la prochaine journée, les joueurs du Forez iront à Rennes (5eme), le samedi 10 mars à 20H.