Le meneur de jeu de Lyon-Villeurbanne a été écarté à titre conservatoire pour “comportements contraires aux dispositions du règlement intérieur du club” d’après un communiqué dévoilé durant la soirée du 9 mars.

Les choses se compliquent pour l’ASVEL, décevante depuis le début de saison. Le club Rhodanien, vaincu la semaine dernière à domicile par la lanterne rouge Boulazac, a décidé d’écarter John Roberson. Le meneur de jeu star du club a été suspendu à titre conservatoire. La décision a été communiquée le 9 mars, peu avant 22 heures.

Gaëtan Muller, a affirmé que “le club ne peut tolérer certains écarts de conduite, en totale contradiction avec ses valeurs.” Le directeur général de l’ASVEL a ainsi souhaité se montrer “intransigeant concernant les règles de vie d’un groupe professionnel.

Cette sanction intervient deux jours avant le déplacement à Nanterre pour le match à 14 000 places prévu à l’U Arena. Cette 22ème journée de Jeep Elite devrait dépasser le record d’affluence en France d’un match de sport collectif en salle en saison régulière.

L’ASVEL est pour l’heure à la lutte pour l’accession en playoffs du championnat de France. Classé seulement 7ème, à égalité de bilan avec Dijon (11 victoires et 10 défaites), le club de Tony Parker est très loin de ses objectifs affichés en début de saison à la suite d’un recrutement clinquant. Les éliminations en top 16 d’Eurocoupe, ainsi qu’en demi-finale de la Leaders Cup n’ont rien arrangé à la situation. Malgré un changement d’entraineur en début d’année 2018 (J.D Jackson au profit de T.J Parker), l’équipe continue de s’enliser dans des résultats loin d’être à la hauteur de ses ambitions.

Prochaine rencontre :

Dimanche 11 mars : déplacement à l’U Arena de Nanterre (22ème journée de Jeep Elite)

Crédit photo : asvelbasket.com