L’équipe de France s’incline d’un point (14-13) face au pays de Galles pour le dernier match du tournoi. Finissant quatrièmes, les Bleus peuvent nourrir des regrets mais ont tout de même montré de belles choses.

Le Tournoi s’est terminé comme il avait commencé pour le XV de France : par une courte défaite qui peut laisser des regrets aux Bleus. Mais le scénario du match ne fut pas tout à fait le même que la tragédie du Stade de France contre l’Irlande le 3 février dernier. Les Gallois n’ont pas eu besoin d’un drop de dernière minute pour l’emporter.

Dominateurs dans le jeu

Tout semblait bien commencer en début de match où François Trinh-Duc, à la suite d’une belle séquence, passait un drop pour donner l’avantage aux Tricolores. Mais dès le coup d’envoi, les Gallois profitaient d’une mésentente française et permis à Liam Williams d’aplatir dans l’en-but (4ème minute). Les Bleus ne furent pas résignés pour autant et continuaient de proposer su jeu. Ils furent récompensés quand Gaël Fickou inscrivait un essai transformé par Maxime Machenaud (21e). Les Diables rouges ne devaient leur avance à la mi-temps (14-10) que grâce à l’indiscipline française. Un paradoxe puisque ce sont les français qui étaient dominateurs dans le jeu.

Les Gallois furent de nouveau privés de ballons durant toute la deuxième mi-temps. Manchenaud réduisait l’écart et ramenait les deux équipes à 14-13 (49e). Mais les Bleus, conquérants, enchainaient les erreurs (en-avant de passe, pénalité manquée). François Trinh-Duc étant le symbole de cette maladresse comme lorsqu’il manque la touche sur une pénalité qui aurait pu être importante (68e). Le score ne bougera plus. Sur un dernier contre en touche, le demi de mêlée gallois bottait le ballon en dehors du terrain et scellait dans le même temps la défaite des Bleus. Ces derniers peuvent avoir des regrets au vue du jeu proposé aujourd’hui. Le manque d’expérience a peut être joué.

Le XV de France se classe finalement 4ème devant l’Angleterre grâce au point de bonus défensif mais derrière l’Irlande (qui remporte le Grand Chelem), le pays de Galles et l’Écosse. L’Italie ferme la marche et récolte une troisième cuillère de bois consécutive (5 défaites).

(Crédit photo : Alastair Grant / AP/SIPA)