L’ancien joueur de l’ASSE mettra un terme à sa carrière de consultant l’été prochain. Passé par TF1 et RMC notamment, il a marqué plusieurs générations à l’antenne.


Les fans de foot auront vibré avec lui – parfois au grand dam de certains – pendant presque 40 ans. Jean-Michel a annoncé ce vendredi soir sur RMC qu’il mettait fin à sa carrière dans les médias. Âgé de 70 ans, l’ancien joueur de l’AS Saint-Étienne ira tout de même jusqu’à la Coupe du Monde avant de laisser son micro.

Il faut dire que le consultant a marqué le PAF sur plusieurs générations. Après avoir raccroché ses crampons de joueur professionnel en 1979, la direction d’Antenne 2 lui propose de commenter des matchs aux côtés de Bernard Père et Thierry Roland en alternance. Mais c’est avec le second qu’il va former un duo incontournable. Passé sur TF1 en 1985, les deux acolytes commenteront plus de 500 matchs ensembles. Les Français vibrent avec eux lors des rencontres de l’équipe de France et les affiches de Coupe d’Europe. Ils sont notamment aux commentaires lors du sacre des Bleus en finale de la Coupe du Monde 1998 au Stade de France. Thierry Roland immortalise l’instant par cette phrase restée célèbre : « Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille ». Malgré une brouille en finale du Mondial 2002 en Corée, le duo prolonge le plaisir jusqu’en 2005, date du départ de Thierry Roland. Il est remplacé par Thierry Gilardi avec qui il accompagne les Bleus jusqu’en finale de la Coupe du Monde 2006 au terme d’un parcours exceptionnel. Après le décès de ce dernier, Larqué commente ces deux dernières années sur TF1 avec Christian Jeanpierre. L’ancien capitaine mythique des Verts quitte la première chaîne à l’été 2010 d’un « commun accord ».

Il poursuit cependant ces activités de consultant notamment sur RMC où il est surnommé « Captain Larqué ». Ces griefs en vers certains joueurs et entraîneurs marquent l’actualité footballistique. Après un court passage au Canal Football Club (2013-14), il se consacre par la suite exclusivement au groupe NextRadioTV (RMC, BFM TV). Si les anciennes générations l’ont davantage connu lorsqu’il portait le brassard de Sainté, le consultant aura marqué également les plus jeunes par son franc-parler et ses analyses au micro. C’est donc une page qui se tourne dans les médias.