Un jour avant le début du tournoi, il est temps pour la rédaction de Parlons Sports de s’essayer au tant populaire jeu des pronostics. 


Alors qui seront les potentiels vainqueurs de ce Roland Garros 2018 ?

Kyrian : Cette édition 2018 est assez particulière puisque deux membres du Big 4 manquent à l’appel. Après les différents tournois qu’il y a eu au début de cette saison sur terre battue, il est évident que Rafael Nadal affiche une grande forme, mais néanmoins cela ne lui offre pas le titre pour autant. En effet, cette année, le sacre pourrait se retrouver dans les mains d’Alexander Zverev. Vainqueur à Munich et à Madrid, le jeune Allemand a échoué sur la dernière marche à Rome en s’inclinant en finale face à “Rafa”. Toutefois, Zverev a montré son potentiel, break en poche dans le troisième set, l’interruption pluvieuse l’a coupé dans son élan et après ce genre d’événements c’est souvent le plus expérimenté qui s’en sort… N’ayant encore rien prouvé en Grand Chelem, le troisième joueur mondial pourrait enfin montrer les crocs dans cette catégorie. La confiance accumulée en Masters 1000 lui a permis de franchir un vrai cap ces dernières semaines. C’est pourquoi Roland Garros pourrait avoir un nouveau nom de vainqueur sur son trophée.

Chez les femmes, il peut y avoir quelques surprises cette année. Néanmoins, Elina Svitolina semble avoir franchi un cap en 2018. Flamboyante à Rome, l’Ukrainienne arrive au top de sa forme et à 23 ans, la joueuse semble être arrivé à maturité pour tenir la cadence des deux semaines en Grand Chelem. Toutefois, une autre joueuse pourrait tirer son épingle du jeu, deux fois lauréate, Maria Sharapova a retrouvé de bonnes couleurs sur les dernières semaines. Malgré un tableau délicat, la Russe peut déployer ses cartes.

Nicolas : Difficile de voir quelqu’un d’autre que le roi de Paris, Rafael Nadal. Malgré son écart à Rome, l’Espagnol ne montre que très peu de failles sur sa surface de prédilection. Quand il le souhaite, qu’il joue son meilleur tennis, le Majorquin n’a aucun adversaire à son niveau. Mais puisque le pronostic est trop facile. Attention à son bourreau autrichien : Dominic Thiem. Le jeune joueur est sans doute le seul à avoir la caisse pour faire un coup d’éclat au meilleur des cinq sets. Sa semaine à Lyon, avec des matchs en trois sets, lui a peut-être fait griller quelques cartouches. Mais on ne se soucie que peu du physique d’un jeune phénomène de 24 ans. Ce physique, qui pourrait d’ailleurs faire défaut à Nadal, comme cela a été le cas dans le passé. Surtout que les deux hommes ne s’affronteront pas avant la finale. Avantage Nadal, mais attention à Thiem.

Chez les femmes, le tableau est encore très ouvert, comme souvent. Simona Halep va une nouvelle fois de tenter de vaincre son blocage en finale de Grand Chelem. C’est peut-être l’année où jamais. Mais lorsqu’on a vu les exploits d’Ostapenko l’année passée, on peut s’attendre à tout chez les femmes. Pourquoi pas Elina Svitolina, ou une Petra Kvitova retrouvée. Que dire de Caroline Garcia, qui a un hérité d’un très mauvais tableau, notamment avec Bertens dès les huitièmes. La Néerlandaise pourrait être la bonne surprise de ces deux semaines, d’ailleurs. Pièce sur la Roumaine pour la logique, mais il y aura sans doute quelques coups d’éclat à Paris.