Au terme d’une rencontre épique ponctuée par un score nul (19-19), le LOU se qualifie en prolongations face au RC Toulon grâce au nombre d’essais marqués. Un véritable exploit réalisé par les Rhodaniens qui affronteront Montpellier au Groupama Stadium la semaine prochaine.


Qui l’eût cru ? Face à des Toulonnais archi-favoris à domicile, les chances du LOU étaient infimes au coup d’envoi de ce match. Mais les Lyonnais ont su faire preuve de courage et d’abnégation pour se qualifier en demi-finale.

A la mi-temps déjà, Lyon menait à la surprise générale d’une courte tête (3-6). Malgré un manque de discipline et une faible possession, les hommes de Pierre Mignoni parvenaient à faire douter les Toulonnais très maladroits dans ce premier acte. Toutefois, le LOU était à 14 à la suite d’un carton jaune adressé à son troisième-ligne Julien Puricelli. Au retour des vestiaires, le match s’emballait un peu plus avec une interception de Chris Ashton qui allait à l’essai (son 24e de la saison) pour donner l’avantage au RCT (13-6). Huit minutes plus tard, Lyon recollait au score grâce à un essai de son arrière néo-zélandais Toby Arnold non transformé (13-11). Malgré une nouvelle pénalité convertie de Trinh-Duc en faveur des Toulonnais, le LOU n’abdiquait pas et envoyait Dylan Cretin dans l’en-but pour un deuxième essai qui s’avéra décisif (16-16). 
Pour la première fois de l’histoire des barrages, les deux équipes étaient obligés d’aller en prolongations. Alors que Trinh-Duc donnait une nouvelle fois l’avantage aux siens (19-16), l’ouvreur du LOU Mike Harris égalisait après deux échecs consécutifs. 19 à 19 ! Lyon profitait alors de la règle édictant qu’en cas de match nul en prolongations, c’est l’équipe qui marquait le plus d’essais qui se qualifie. Au terme des 2×10 minutes, Jonathan Pélissié bottait le ballon en touche pour envoyer le LOU en demi-finale. Frédéric Michalak, entré en cours de jeu mais sorti sur blessure quelques minutes plus tard, s’offrait ainsi un peu de rab avant sa prochaine retraite.
Il s’agit bien d’exploit réalisé par le LOU qui malgré un effectif diminué, a su tenir tête aux favoris toulonnais à Mayol. Les Lyonnais joueront leur demi-finale (presque) à domicile au Groupama Stadium (ils évoluent habituellement à Gerland) contre Montpellier, leader de la phase régulière. Rendez-vous vendredi prochain à 20h45.