Si l’on peut dire que la saison des Verts est déjà une réussite après la remontée au classement durant la deuxième partie de championnat, des minces espoirs de voir l’ASSE retrouver l’Europe existent et voici une petite analyse de la lutte finale pour la dernière place qualificative en Europa League.


L’espoir est mince mais il est présent. Les défaites face à Bordeaux et Monaco ont coûté cher aux Verts dans la course à l’Europe néanmoins, cette 38ème journée pourrait s’avérer pleine de rebondissement pour les 4 clubs impliqués dans la lutte pour l’Europa League.

Actuellement, la portion du classement de Ligue 1 Conforama qui nous intéresse dans cet article ressemble à ceci :

Place Club Points Différence de buts
5 Rennes (*) 57 6
6 Nice 54 2
7 Bordeaux 52 1
8 Saint-Étienne 52 -8

(*) : Rennes sera en Europa League quoi qu’il advienne aux termes de cette 38ème journée

Et voici les rencontres qui concernent les clubs en course pour le dernier billet pour l’Europa League :

  • Saint-Étienne – Lille
  • Metz – Bordeaux
  • Rennes – Montpellier
  • Lyon – Nice

Petit passage en revue de ces rencontres et surtout des motivations des 8 équipes impliquées pour cette 38ème journée de Ligue 1 Conforama qui aura une nouvelle fois apporté du suspense jusqu’au bout du bout.

  • Saint-Étienne – Lille, la confrontation des maintenus :
    • L’ASSE doit absolument l’emporter pour espérer accrocher au mieux la 6ème place. En cas de défaite et dans le pire des scénario, les Verts pourraient chuter à la 10ème place.
    • Le LOSC a bataillé plus difficilement que les Verts pour s’éloigner de la zone rouge mais le maintien est désormais acquis. Les Lillois resteront 15ème en cas de victoire mais peuvent chuter à la 17ème place selon les événements. Rien en jeu à part l’honneur et une dernière occasion pour les jeunes pousses lilloises de briller avant d’être transféré par-ci et par-là.
  • Metz – Bordeaux, un duel déséquilibré :
    • Le FC Metz est d’ores et déjà en Ligue 2. Lanterne rouge avec seulement 26 points. Les joueurs d’expérience qui composent l’effectif n’auront pas permis au club de se sauver et c’est la crise en interne. Frédéric Hantz a déjà annoncé qu’il ne serait pas l’entraineur du club l’an prochain et en a profité pour lâcher quelques bombes lors de cette officialisation.
    • Les Girondins quant à eux sont les grands gagnants de cette fin de saison. Malgré une saison rempli de déception et de sanction pour le clan des brésiliens, ils ont emporté le jackpot en s’imposant à Geoffroy Guichard lors de la 35ème journée (1-3). Une victoire est obligatoire pour garder l’espoir.
  • Rennes – Montpellier, la joie face à l’amertume :
    • Les Rennais peuvent lever le pied. Enfin pas vraiment car s’ils sont assurés d’accéder à l’Europa League, leur 5ème place n’est pas acquise. Il faudra au minimum un match nul aux hommes de Lamouchi pour garder Nice (seule équipe pouvant obtenir la 5ème place) à distance.
    • Pour les Montpelliérains, le rêve européen est malheureusement loin désormais. Avec 7 et 4 points de retard sur la 5 et 6ème place, ils peuvent uniquement jouer les trouble-fêtes et assurer au mieux une place dans la première partie du classement.
  • Lyon – Nice, le tout pour le tout :
    • L’OL est au coude à coude avec Marseille et Monaco pour assurer la 2ème place du championnat. Si les monégasques joue actuellement le rôle de dauphin du PSG, Lyon n’est qu’à 2 points et espère bien assurer une place en phase de poule de Champions League sans ajouter un tour qualificatif supplémentaire.
    • Nice peut être le grand gagnant de cette dernière journée. Les aiglons ne sont pas encore assurés de conserver leur 6ème place et il faudra l’emporter largement face à Lyon pour voler la 5ème place à des Rennais qui risqueraient de chuter face à Montpellier.

Si votre sens de la déduction est parfaitement aiguisé, vous avez déjà en tête l’unique scénario impliquant 3 des 4 rencontres présentés ci-dessus qui pourraient permettre aux Verts d’accéder à nouveau à l’Europa League. Pas de panique, si vous n’avez pas réussi à le trouver le voici :

Rien de plus logique, si les Verts veulent y croire, il faudra l’emporter qu’importe la manière face à Lille. La rencontre en Lyon et Nice devra absolument se solder par une défaite des Niçois car un match nul ne serait pas suffisant au vue de la différence de buts entre Nice et Saint-Étienne. Metz devra réaliser l’exploit de s’imposer face à Bordeaux pour sa dernière à domicile en Ligue 1 avant que le club ne parvienne à s’échapper de la Ligue 2. Enfin, le match entre Rennes et Montpellier n’aura aucune influence sur l’avenir des Verts.

Le scénario paraît difficilement réalisable mais une surprise est vite arrivée. Ici, il en faudra plus d’une et il n’y aura pas d’excuse pour avoir raté ce dernier grand multiplex de Ligue 1 Conforama, le dernier avant que la fenêtre “Coupe du Monde” ne s’ouvre avant de peut être retrouver les Verts en août prochain à la lutte pour accéder aux phases de poules d’une potentielle nouvelle épopée européenne.


Suivez l’actualité de l’AS Saint-Étienne en rejoignant le groupe « UNIS-VERTS » sur Facebook.