Auteurs d’un match pauvre en terme de qualité de jeu, les bleus assurent néanmoins la première place du groupe grâce au match nul 0-0 obtenu face à l’équipe du Danemark, visiblement comblé par sa deuxième place.


La première occasion arrive au bout du quart d’heure de jeu pour l’équipe de France. Servi par Lucas Hernandez, Olivier Giroud place une frappe qui oblige Schmeichel à s’employer pour sortir le ballon, qui ne semblait toutefois pas cadré (15e minute). Quelque minutes plus tard, Mandanda, portier français du jour, doit se jeter au sol face à Hernandez et Eriksen pour empêcher l’ouverture du score (28e minute). L’équipe de France va se procurer une dernière occasion avant la mi-temps. Dembélé élimine un joueur avant de frapper de vingt-cinq mètres, mais sa frappe fuit le cadre.

En seconde période ce sont les Danois qui se créent la première opportunité. Eriksen profite d’un mauvais dégagement des bleus pour placer une demi-volée depuis l’entrée de la surface, sa frappe passe à côté du but de Mandanda (59e minute). Le match s’appauvrit et le rythme baisse. L’entrée de Fekir (68e à la place de Griezmann) et Mbappe (78e à la place de Dembélé) amène un peu de mouvement en attaque. Le capitaine Lyonnais prend sa chance de loin à la 69e minute mais sa frappe passe de peu à côté alors que le portier adverse semblait battu. Fekir se procurera une dernière occasion sur un service de Mbappe mais sa frappe enroulée est détournée par Schmeichel (82e minute).

Les remplaçants français (six changements par rapport au match contre le Pérou) n’auront pas su tirer leur épingle du jeu pour s’imposer face au Danemark. Le match nul permet toutefois aux Bleus de terminer sur la première marche du groupe. L’équipe de France le Nigeria, l’Islande ou l’Argentine en 8e de finale.