Longtemps éliminée, l’Albiceleste s’est qualifiée grâce à un but de son défenseur Marcos Rojo. Elle retrouvera la France en huitième de finale. La Croatie, elle, a conforté sa première place en battant l’Islande.


L’Argentine devait absolument gagner pour espérer se qualifier en huitième de finale tout n’ayant pas on destin entre ses mains. En effet, la Croatie, déjà qualifiée, affrontait dans le même temps l’Islande.

Pour ce match de la dernière chance, Jorge Sampaoli avait décidé de réaligner Higuaín, Banega, Pérez et Di María en tant que titulaires et de changer de gardien. Un choix plutôt payant en première période qui ramenait de la stabilité au milieu de terrain. Dominateurs dans le jeu, c’est à la suite d’une passe longue de Banega justement que Leo Messi allait inscrire le premier but grâce à un enchainement aérien magnifique (14e minute). Le capitaine de l’Albiceleste aurait pu en inscrire un deuxième but sur coup-franc si le gardien nigérian Uzoho ne l’avait pas dévié sur son poteau (34e). Malgré quelques beaux enchaînement offensifs avec Messi à la baguette, l’Argentine revenait au vestiaire avec un seul but d’écart.

Rojo, le sauveur

Mais dès la reprise, patatra ! L’arbitre M. Cakir sifflait un penalty en faveur du Nigeria pour un ceinturage de Mascherano dans la surface. Il était converti par Victor Moses. Tout était à refaire pour les argentins qui étaient de nouveau éliminés à ce moment-là. Ils furent d’ailleurs tout proche de la rupture lorsque que l’arbitre consulta la vidéo pour accorder un nouveau penalty sur une main de Rojo. Il n’en fut rien et le match reprenait malgré une main qui semblait évidente. A la 83e, l’attaquant nigérian Odion Ighalo se présentait face à Armani mais perdait son duel. Le chaos était tout proche. Trois minutes plus tard, Rojo délivrait les siens en reprenant un centre de Mercado resté aux avant-postes. Les supporters explosaient de joie. Au terme d’un match laborieux, où ils sont passés près de la catastrophe, les Argentins arrachaient finalement leur qualification.

La Croatie s’affirme

En parallèle, la Croatie s’était imposée contre l’Islande malgré une équipe remaniée (neuf changements dans le onze de départ). Badelj avait ouvert le score d’une balle piquée à la 54e minute avant que les Islandais n’égalisent sur penalty par l’intermédiaire de Sigurdsson. C’est finalement Perisic qui donnait la victoire aux Balkans à la 90e. Lancé sur la gauche, le joueur de l’Inter croisait sa frappe du gauche et trompait Halldorsson (2-1). Avec trois victoires en trois matchs, la Croatie a fait un carton plein dans ce premier tour (9 points et premier du groupe). Elle retrouvera le Danemark en huitième de finale.