L’équipe de France a de nouveau rendu une copie très solide face à un adversaire plus prestigieux qu’était l’Italie. Pour cet avant-dernier match de préparation, Didier Deschamps s’est vu conforter son choix tactique en 4-3-3.


Pour ce deuxième match de préparation, Didier Deschamps avait effectué sept changements par rapport à il y a cinq jours contre l’Irlande. Le capitaine Hugo Lloris retrouvait sa place de titulaire dans les buts tandis que les deux latéraux étaient renouvelés : Pavard à la place de Sidibé et L.Hernandez à la place de Mendy. Au milieu de terrain, Tolisso (auteur d’un très bon match face aux Irlandais) conservait sa place aux côtés de Pogba et Kanté. Enfin, un trio explosif en attaque composé de Mbappé, Griezmann et Dembélé était alignés d’entrée. Une rotation pour donner du temps de jeu mais aussi pour trouver la meilleure combinaison possible avant le Mondial. Le 4-3-3 gardait la côte aux yeux du sélectionneur.

Gênés par un pressing haut des Italiens en début de partie, les Français débloquèrent le score grâce à un but d’Umtiti, à l’affût d’un ballon mal repoussé par Sirigu sur une frappe de Mbappé (8e minute). Quelques instants plus tard, N’Golo Kanté trouvait le poteau à la suite d’un bon mouvement français (20e) avant que Lucas Hernandez n’obtienne un penalty à la suite d’un rush en solitaire stoppé par une faute de Mandragora. Antoine Griezmann se chargeait de le transformer (29e). Dans une équipe qui ne compte que deux véritables stars (Balotelli et Bonucci), la Squadra Azzura manquait cruellement d’inspiration. C’est d’ailleurs via ces deux hommes forts que l’Italie réduisait le score grâce à un coup-franc de l’attaquant niçois mal repoussé par Lloris et dont profitait le capitaine du Milan AC. Malgré ce but encaissé, les Bleus maîtrisaient leur sujet dans cette première période développant quelques beaux mouvements avec des latéraux très offensifs.

Une solidité collective

Les deux équipes débutèrent la seconde période tambour battant, le ballon naviguant d’un but à l’autre. Dembélé (47e) puis Tolisso (52e) sont alors tout près d’aggraver la marque. Ce sera chose faite à la 63e grâce à une merveille de petit lob de l’ailier de Barcelone (63e). Plus grand chose ne se passera dans la dernière demi-heure hormis un dernier frisson sur une reprise de Thauvin déviée magnifiquement par Sirigu (85e). Le centre de Matuidi, entré en cours en jeu, était lui aussi remarquable. Résultat final : 3-1 pour les Bleus (qui jouaient en blanc pour le coup). Les Tricolores ont été à nouveau convaincants dans le jeu et ont montré une solidité dans chaque ligne (attaque, milieu, défense). Face à une formation italienne expérimentale, ils auraient même pu alourdir le score avec un minimum d’efficacité.

Le dernier rendez-vous aura lieu au Groupama Stadium à Lyon le samedi 9 juin. A la veille du départ en Russie, l’équipe de France affrontera les États-Unis pour une dernière répétition générale. Le Jour J interviendra le 16 juin face à l’Australie.