Deux semaines après la fin de Roland Garros, le gazon a pris place sur les tournois ATP. A une semaine de Wimbledon, il est temps de revenir sur tout ce qu’il s’est passé depuis le début de cette saison sur herbe.


Le retour du gazon signifie également le retour de Roger Federer, maître en la matière. Après avoir fait l’impasse sur terre battue, le Suisse est de retour sur sa surface favorite et est prêt à en découdre. Inscrit à Stuttgart et à Halle, “Roger” affiche un bilan satisfaisant avec un titre et une finale. En effet, victorieux à Stuttgart, le Suisse a tout de suite trouvé les bons réglages sur la surface. De suite efficace, l’homme aux vingt titres du Grand Chelem s’est offert de belles victoires, notamment dans un match d’une grande intensité face à Nick Kyrgios mais aussi dans une finale tout en maîtrise contre Milos Raonic. Au final ce tournoi de Stuttgart lui a permis de glaner son 98ème titre en carrière, son 18ème sur la surface verte. Enchaînant ensuite avec Halle, son jardin favori (9 titres), le Suisse s’est montré moins aérien et peut être plus fatigué. En effet, des matchs difficiles lui ont été proposés. Deux balles de matchs sauvées contre Benoît Paire, et deux matchs compliqués face à Ebden et Kudla en quart et demi-finale, avec un tennis assez “moyen”. Réussissant toujours à s’en sortir grâce à une belle efficacité et lucidité dans les moments importants, le Suisse a néanmoins fini par craquer en finale. Toutefois, sur la finale, son niveau de jeu était bien présent, mais “Roger” a fait face à un très bon adversaire qui était ultra solide, Borna Coric. Le Croate s’est même offert le luxe de prendre la première manche de la finale après avoir sauvé deux balles de set dans le tie-break. L’accumulation des matchs a surement fait défaut à Federer qui va pouvoir maintenant compter sur une semaine de repos. Malgré sa défaite en finale à Halle, il reste bel et bien le favori pour Wimbledon. Désormais numéro deux mondial, Wimbledon lui octroiera tout de même le statut de première tête de série.

Au Queen’s, la semaine dernière, nous avons pu retrouver Andy Murray, absent des courts depuis un an. Défait en trois manches face à Kyrgios, le Britannique a néanmoins montré un beau visage. Difficile toutefois d’en faire un jugement tant le match était étrange de la part de Kyrgios. Ayant la volonté de continuer, l’ancien numéro un mondial a demandé une Wild Card à Eastbourne… où il retrouvera au premier tour Stan Wawrinka (aujourd’hui en dernière rotation). À l’issu de ce tournoi, Andy Murray prendra une décision concernant sa participation à Wimbledon. Autre cador présent au Queen’s, c’est Novak Djokovic. Abattu après sa défaite en quart à Roland Garros, le Serbe a retrouvé de bonnes couleurs sur ce tournoi londonien. Échouant en finale face à l’impressionnant Marin Cilic, “Nole” a néanmoins eu une balle de match. Triple vainqueur à Wimbledon, nul doute qu’il fait désormais partie des favoris tout comme son bourreau en finale qui a réalisé une semaine extraordinaire pour s’adjuger le titre.